Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2008 1 17 /03 /mars /2008 13:21

507"40 stars de la vente racontent leurs plus beaux coups et nous livrent leur secret. 



"L’accroche"  

Georges, vendeur d’élite : «Bonjour, je voudrais parler à Mr Moulis ? Vous êtes Mr Moulis, Bonjour Mr Moulis, je suis … et je vous appelle pour … » et là, je donne les avantages tout de suite ! Et ça marche !" 

Martine : "J’accroche par : "Vous êtes bien Mr Nepsinski, vous êtes bien au numéro 05 01 02 03 05, vous faîtes parti d’une zone dégroupée et vous pouvez bénéficier d’Internet. Est-que…" 

Makhtar : "J’accroche par : « Vous êtes bien Mr Souyris » puis je me présente, plus d’impact ! 

Cheikh : "Je blague avec les noms des personnes sans les froisser pour détendre l’atmosphère." (Rappelez-vous que le nom d’une personne revêt pour elle d’une grande importance. Dale Carnegie) 

Fatou Binetou, vendeuse d’élite des Baniamoulingues : «J’accroche par : Je vous appelle pour vous faire profiter des offres promotionnelles, puis petit à petit je parle d’Internet et de téléphonie.» 

"La découverte" 

Salif : "J’écoute et dés que je flaire chez le prospect ses motivations d’achat, je capitalise dessus. C’est le prospect qui oriente l’entretien de vente, si on l’écoute on trouve toujours un terrain d’entente. 

Anfre : " Mon secret ? L’empathie ! Bien écouter le prospect et se mettre à sa place, ensuite on le met bien en valeur et on le prépare à bien vous écouter, là il est plus disposé à admettre l’évidence !» 

Henry, vendeur d’élite des millionnaires : "Directivité, identification du besoin, il ne faut pas avoir un discours standard, importance de la découverte pour axé le discours sur les économies, le débit, le SAV…" 

Josiane : "Le secret, c’est l’écoute active puis l’adaptation." 

"Les attitudes" 

Lucienne : "Je compare le prix que le prospect paye et ce que je propose et je sourie ! Ensuite, je donne des exemples de clients de club Internet heureux qui rappellent le service client pour témoigner de leur satisfaction et leur contentement de la maîtrise totale du budget. Je rajoute que chez moi, j’ai la même offre, que je n’ai pas de soucis et ça marche !" 

Paul : "Mon secret, la franchise, la vérité, un client voulait un dégroupage, je lui ai dit que je ne pouvais pas lui proposer ce qu’il souhaitait, il l’a pris, ma franchise l’a séduit." 

Annie : "J’évite de dénigrer les concurrents. » 

Didier : "Le rire, c’est ma force, je sors du cadre de la vente, et je reviens en force !"

Claudine : "Vous avez 85 ans , Non, vous faites beaucoup plus jeune avec le dynamisme de votre voix… compliment sincère, Contrat !" 

Monique : "La concentration, l’amour du métier, la résistance à l’échec et à la répétitivité." 

Marie Noëlle : "L’aisance au téléphone, arriver en avance, bien préparé et je me programme à faire le maximum." 

Georgette : "Quand on use de sympathie, les prospects vous ouvrent leurs portes, ne pas être trop professionnel pour ne pas leur faire peur." 

Patrice : "La confiance ne se décrète pas, elle se mérite, il faut instaurer une relation de confiance du "Allô" au "au revoir". La corde qui mène au win up peut s’effriter mais elle ne casse jamais, il faut toujours s’accrocher et ne pas baisser les bras." 

jacqueline : "J’adopte le même niveau de langage que les prospects. J’insiste sur la prise en charge, qu’on les suit, qu’on est derrière eux, je leur pose la question : « Est-ce que votre opérateur vous appelle ? Nous on le fait ! » Quand je dis ça, ils m’écoutent religieusement." 

Youssouph : "Le maître mot est la confiance en soi !" 

Fernand : "Quelque soit les obstacles, on fait tout pour les franchir, on oublie le passé et on va de l’avant. Quel challenge !" 

Aïssatou : "Je mise tout sur la sympathie et j’assure à la personne que je vais m’occuper personnellement de son dossier, j’instaure une vraie relation de confiance." 

"Le RIB"  

Zeïnab : "Pour les rassurer au niveau du RIB, je glisse la phrase magique : "la sécurité est totale, vous êtes protégé par la loi informatique et liberté qui garantie la confidentialité de toutes les informations que vous nous communiquez." ça marche à tous les coups ! 

Yves : Pour le RIB, j’utilise la technique du Ttsunami, extrait : "Vous ne voulez pas donner votre RIB ? Vous avez vu pour le tsunami, il y avait un compte, on pouvait mettre de l’argent dedans pour aider les personnes, mais on ne pouvais pas en enlever, le RIB c’est pareil, c’est vous qui décidez si vous voulez donner ou pas. "(Faites appel à des sentiments élevés). 

Maurice : "Nous allons valider vos coordonnés habituels, vous êtes bien Mme Salvy, route d’Albi, vous êtes avec quelle agence bancaire? L’adresse exacte ? regardez sur votre chéquier. Le n° de RIB ?…" 

Maïmouna : "Quand la cliente m’a dit 'je ne donne pas mon RIB, j’ai éclaté de rire, elle s’est senti ridicule, puis j’ai expliqué que le RIB n’était qu’une formalité, une adresse bancaire, contrat a la clé !" 

Benjamin : "Je fais en sorte que c’est lui qui me donne le RIB, "Vos préférences de paiement ?" Chèque ou virement ? Virement. Donc vous souhaitez effectivement que je vous envoie une demande d’autorisation de prélèvement. Pour cela, il me faut votre RIB, pour que je puisse répondre à vos attentes." ça marche ! 

Claude : "Ecoutez, je vous donne mon RIB et le nom de mon banquier, je suis à la société générale, vous savez que le RIB sans signature de votre part ne peut en aucun cas ouvrir un prélèvement, mon n° de compte est le…, la clé, c’est deux chiffres, moi c’est 18 comme les pompiers ! Et vous ?…" 

Charles : "Je valide les coordonnés résidentiels, puis je demande de patienter, je passe le jingle (la musique du film le professionnel), je me tourne les pouces puis je reviens à la charge : «Merci d’avoir patienté, avez-vous un RIB avec vous ? » ça passe comme une lettre à la poste." 

Alain : "Monsieur, vous êtes un professionnel !" "Comment vous le savez ?" " Entre professionnel, on se comprend !"  Vous êtes cadre, je ne vais pas vous ennuyer avec le RIB, vous savez très bien que ce n’est juste qu’ une adresse bancaire. Moi, je suis pressé, je suis responsable développement client, j’ai des responsabilités comme vous et là c’est oui ou c’est non…" Contrat ! 

Lise : "Pourquoi le RIB ? Parce que je remplis votre contrat, je fais tout pour vous, ensuite vous n’aurez plus qu’à vérifier et à signer" . Je prends le client par la main, ça marche ! 

"Les techniques / réponses aux objections" 

Josee : "Quand une personne est sur du bas débit et qu’elle veut savoir ce qu’elle gagne avec du 8 mega, je lui demande vers quel pays de rêve elle veut partir en vacances, si elle me dit "le Sénégal", je lui rétorque : "Supposons qu’on y aille tous, vous en concorde et moi en vélo, vous arrivez deux heures après et revenez une semaine après sans être fatigué, moi j’arrive deux ans après si je ne crève pas, épuisé, vous voyez bien la différence, le confort qu’il y a… Vous voulez voyager en concorde ou en vélo ?" Imparable ! 

Marc : "Vous êtes chez quel opérateur ? Wanadoo ! je viens justement d’avoir un client Wanadoo qui vient de souscrire à cette offre. 25 depuis ce matin, il y en a juste deux qui ont préféré recevoir de la documentation avant de s’engager. Je souhaite vous compter parmis nous dés aujourd’hui." 

CJean : "Vous me dîtes que vous vous êtes renseigné et que vous voulez aller chez Free, c’est très bien de se renseigner, mais est-ce qu’on vous a dit que vous allez passer entre une et trois semaines sans téléphone et que vous n’arriverez pas à joindre le service client si vous avez un problème.», le service client, ça a fait tilt, contrat ! Free, c’est tout ou rien, tu n’as pas le choix chez Free, sans compter les frais de résiliation." 

Lucien : "ça ne m’intéresse pas" Réponse : "C’est bizarre (voix étonné), vous êtes la première personne à me dire ça." Ensuite elle m’écoute et j’enchaîne. C’est tout bête mais ça marche !" 

Elie : "Je ne suis pas intéressé, j’ai tout ce qu’il faut !" "Vous avez tout ce qu’il faut mais nous, on a quelque chose d’encore mieux !" et là, je parle des bénéfices clients ! Imparable ! 

John : Argumenter, répondre à toutes les questions que le prospect se pose, donner des réponses claires, précises et enfin abattre la dernière carte : "Mme Blanchard, je vous le dit aujourd’hui et maintenant, c’est la meilleure offre. Cet ordinateur, pour le rentabiliser, il faut mettre Internet dessus…" 

Francois : "ça ne m’intéresse pas !" "Dois-je comprendre que vous avez déjà Internet ?"  (ça permet de relancer) 

Patrick : "La vente était perdue, le prospect était emballé par Free, je suis d’abord revenu sur l’offre de Free pour lui montrer que j’étais un professionnel qui connaissais le marché, après comparaison, j’ai mis l’accent sur le SAV et son importance, que 91% des clients étaient satisfait de ce que nous proposons, je l’ai convaincu !" 

Aissatou, vendeuse d’élite des Baniamoulingues : Après un échec, je rappelé en disant "Oui, je suis têtu, c’est une qualité pour une vendeuse, je suis là pour vous présenter une offre et… Réponse du client taf taf : "Vous êtes têtu mais là vous m’avez gagné ! Mais je vais quand même pas vous donner mes coordonnées bancaires." "Vous ne m’avez pas compris, je ne vous ai pas demandé votre n° de carte bleue mais votre n° d’identification. Contrat !"

Michel : "J’essaie d’être un conseil pour le client, j’installe un dialogue, je conseille, j’oriente quand il pose des questions, je valide, je demande ensuite si j’ai bien répondu pour qu’il me dise "oui". (Principe : poser des questions qui font dire oui pour que le prospect soit dans une casquette mentale positive.) 

Chris : Je présente l’offre puis je déclare : "Excusez moi, j’ai l’impression que vous n’êtes pas convaincu, c’est parce que je suis un très mauvais vendeur, je ne suis pas doué dans la vente, par contre tout le monde me prends des contrats car le produit est très bon, les gens font des économies et bénéficient du service qualité de Club Internet." Le maître mot est rassuré. Ça marche ! 

Karine : Je glisse la phrase suivante : "Sécurité et fiabilité du réseau, assistance technique on line et disponibilité des techniciens." ça fait mouche ! 

Nadine : Mettre beaucoup de charme dans la voix, c’est mon secret ! 
= Barbara disait : "La voix est magique, les orateurs, les acteurs, les avocats, les enseignants savent bien à quel point la voix (indépendamment des mots qu’elle véhicule) peut servir à convaincre, à séduire."

Kathie : Mon secret ? La voix, l’assurance dans la voix du début à la fin. (Barbara disait…) Momar Djim, vendeur d’élite des millionnaires : Un prospect m’a demandé de l’appelé à 13 H, je l’ai appelé à 14 H, il était énervé, je lui ai dit : "Une promotion de 24 heures qui commence à 14 H d’où mon appel en retard pour que vous puissiez en profiter et réaliser des économies". Il m’a remercié ! ("S’il faut toujours dire la vérité à la clientèle, il n’y a plus de commerce possible." Pagnol) 

Hassane : "Club Internet, plébiscité comme les 1er en Hot Line, ce n’est pas moi qui le dit c’est tous les professionnels qui ont fait des simulations. On ne fait pas de tapage publicitaire, on investi dans des matériaux sûr, pour vous assurer une connexion impeccable, avec des ingénieurs informaticiens que nous n’hésitons pas à payer au prix fort, parce qu’on veut les meilleurs. On a une excellente réputation de fiabilité, notre meilleur argument publicitaire, c’est vous-même, le bouche à oreille, 91 % de satisfaction clientèle !" 

"La prise de congé" 

Guillaume : La prise de congé est décisive, c’est la signature de l’appel, elle doit être nominative, parfois le prospect vous coupe pour en savoir davantage tellement la dernière impression le laisse sur sa faim. De plus, elle prépare le second appel, cela doit être parfait pour préparer la vente du lendemain dans les meilleures conditions possibles.

Partager cet article

Repost 0
Published by Régis IGLESIAS - dans Vente

Livre d'or

Première affiche

 

  "MA MAMIE M'A DIT"  

Spectacle nostalgique 

 

"On nous avait promis la magie, promesse tenue : un spectacle plein de féérie de souvenirs où chacun se retrouvait. Une belle énergie. Les résidents ont adoré. Merci." Marie ("La Clairière de Luci" - Bordeaux)
 
"Formidable ! Nous sommes tous remontés dans le temps, nous avons vingt ans, on a ri, on a presque pleuré et surtout on a chanté. Merci." Cathy (Arles)
 
"Un véritable petit chef d'oeuvre" ; "La légion d'honneur pour la créativité" "Un véritable artiste" ; "Après-midi formidable" ; "Absolument parfait" ; "Une rétrospective originale" ; "Un très bon moment d'évasion". Propos recueillis à la résidence Emera d'Angoulême  
 
"Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux... C'était magnifique. Nous avons revu toute notre jeunesse et notre enfance. Et c'est beau de redevenir jeune dans l'ambiance d'autrefois." Aimée et Janine
 
"Les chansons, les réclames et les anecdotes ont transporté les résidents dans leur enfance. Une après-midi de nostalgie mais aussi de chansons et de rires. Merci encore pour ce magnifique spectacle." Sandrine
 
"Spectacle complet, tellement agréable et thérapeutique pour nos personnes âgées, encore félicitations !" Docteur Souque
 
"Un choix extraordinaire de chansons, des moments magiques, des photos magnifiques, vous nous avez mis de la joie dans le coeur. Et retrouver sa jeunesse avec tous ces souvenirs, ça fait plaisir et j'espère que vous reviendrez nous voir." Mme Lorenzi (Juan-Les-Pins)
 
"Pour ma fête, par un pur hasard je me suis retrouvé dans un club de personnes âgées où j'ai pu assister à votre spectacle sur le passé. Cela m'a rappelé mes grands-parents et mes parents et c'était vraiment un moment magique." Josette, La Roque d'Antheron
 
"Bravo bravo bravo Regis, c'est le meilleur spectacle que j'ai vu depuis que je fais le métier d'animatrice." Bénédicte La Salette-Montval (Marseille)
 
"Je n'imaginais pas lorsque je vous ai accordé un rendez-vous que vous enchanteriez pendant 1 h 1/4 les personnes âgées d'une telle façon. Merci pour votre prestation qui a fait revivre les moments publicitaires, évènementiels et musicaux de leurs vies." Michelle, CCAS de Toulouse
 
"Un super voyage dans le temps pour le plus grand plaisir des résidents. Merci à Régis pour cette magie et à bientôt." Brigitte (Lunel)
 
"Enfin un retour à notre "époque". Quel bonheur, que de souvenirs, quelle belle époque ou l'amitié était de mise. Merci pour cette très belle après-midi, on s'est régalé avec ce très très beau spectacle". Danielle (Mirandol)
 
"Super - divinement bien -  tout le monde était enchanté même que M. Benaben a dit : "Vous nous avez donné l'envie de revivre notre vie"." Sylvie (Sainte Barthe)
 
"Un grand merci pour ce bon moment et je crois, je suis sûre, qu'il a été partagé par mon mari." Mme Delbreil
 
"Une féérie de l'instant." Christian
 
"Beaucoup d'émotion dans ce spectacle plein de chaleur et d'humanité." Sylvie
 
"Une soirée inoubliable. Continuez à nous émerveiller et faites un long chemin." Claude
 
"Le meilleur spectacle que j'ai jamais vu. De loin." Tonton Kiko
 
"C'est bien simple, je n'ai plus de Rimmel !" Claudine (seconde femme de Tonton Kiko)
 
"A ma grande surprise, j'ai versé ma larme. Tu as atteint mon coeur. Bravo pour ces sentiments, ces émotions fortes, j'ai eu des frissons par moment." Ta couse Céline
 
"Redge, encore un bon moment passé en ta présence. On était venu plus pour toi que pour le spectacle, mais quelle agréable surprise ! On est fier de toi, continues d'oser, de vivre !" Pascale
 
"J'avais froid, un peu hagard, l'humeur moribonde et puis voilà, il y a toi avec toute ta générosité, l'intérêt, l'affection que tu as toujours su apporter aux autres, à moi aussi et Dieu sait si tu m'as rendu la vie belle depuis qu'on se connaît comme tu as su le faire une fois de plus." Jérôme
 
"Ce spectacle est nul à chier et je pèse mes mots." Gérard
 
memoria.viva@live.fr

Ma Mamie m'a dit...

Madka Regis 3-copie-1

 

COLLECTION "COMEDIE"

Mamie est sur Tweeter

Mamie n'a jamais été Zlatanée !

Mamie doit travailler plus pour gagner plus

Mamie, tu l'aimes ou tu la quittes

"Casse-toi pauvre Régis !"

Papi a été pris pour un Rom

Mamie est sur Facebook

Papi est sur Meetic

Il y a quelqu'un dans le ventre de Mamie

Mamie n'a pas la grippe A

La petite maison close dans la prairie

 

COLLECTION "THRILLER"

Landru a invité Mamie à la campagne...

Sacco et Vanzetti

Mamie a rendez-vous chez le docteur Petiot

La Gestapo française

Hiroshima

 

COLLECTION "SAGA"

Les Windsor

Mamie et les cigares du pharaon

Champollion, l'homme qui fit parler l'Egypte

Mamie à Tombouctou

 

COLLECTION "LES CHOSES DE MAMIE"

Mamie boit dans un verre Duralex

Le cadeau Bonux

Le bol de chocolat chaud

Super Cocotte

Mamie ne mange que des cachous Lajaunie

 

COLLECTION "COUP DE COEUR"

Mamie la gauloise

Mamie roule en DS

Mamie ne rate jamais un apéro

Mamie et le trésor de Rackham le Rouge

 

COLLECTION "DECOUVERTE"

Mamie va au bal

La fête de la Rosière

Mamie au music-hall

Mamie au Salon de l'auto

 

COLLECTION "SUR LA ROUTE DE MAMIE"

Quand Papi rencontre Mamie

Un Papi et une Mamie

Mamie fait de la résistance

Mamie au cimetière

24 heures dans la vie de Mamie

 

COLLECTION "MAMIE EXPLORE LE TEMPS"

Jaurès

Mamie embarque sur le Potemkine

Mamie et les poilus

Auschwitz

 

COLLECTION "FRISSONS"

Le regard de Guynemer

Mr et Mme Blériot

Lindbergh décroche la timbale

Nobile prend des risques

 

COLLECTION "MAMIE EN BALLADE"

Mamie chez les Bretons

Mamie voulait revoir sa Normandie !

La fouace Normande

La campagne, ça vous gagne...

Mamie à la salle des fêtes

Launaguet

La semaine bleue

Le monastère

 

COLLECTION "MAMIE AU TEMPS DES COURTISANES"

Lola Montès

Les lorettes

Mme M.

Napoléon III

Plonplon

La marquise de Païva

Mme de Pompadour

Générique de fin