Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 18:01

imagesCAPA1GLK"La guerre d'Indochine.

 L'hiver 54 transforme la France en banquise, et un petit homme à la barbe noire lance au micro de Radio Luxembourg : "Il fait froid et nous, nous avons chaud. Sa croisade "pour tous ceux qui n'ont d'autre toit que le ciel" est lancée. On y reviendra plus loin. Début avril, les premiers renforts de troupes français sont parachutés sur Điện Biên Phủ qui est tombée dans un flot de sang.

Un mois plus tard, c'est la défaite et la capitulation française à la bataille de Điện Biên Phủ. Le nouveau gouvernement Mendès-France négocieraun cessez-le-feu en Indochine.

Le 20 juillet, l'accorde de paix de Genève met fin à la guerre. Les Français doivent se retirer d’Indochine.

En France, c'est l'organisation du premier tiercé hippique, une invention d'André Carrus. Le pari est organisé dans la cinquième course, le prix d'Uranie.

L'hiver 54 fut infernal. Une fois Staline momifié, le général Hiver sembla porter le deuil en redoublant ses coups. C'est là qu'on s'est aperçut que la machine économique allait un train d'enfer pour les laissés-pour-compte des taudis d'après-guerre. d'aube en aube, le froid tua. On fit rouvrir la nuit les stations de métro et chaque famille dévalisa les pharmacies de leurs belles boîtes au Diable vert pour glisser, le matin, sous la chemise de ouate calorifère. Une nuit à Neuilly-Plaisance, un nouveau né mourut de froid et la colère de l'Abbé Pierre s'en empara. Il emporta ce bébé gelé, le corps du petit Marc, trois mois, en plein coeur des médias. et la France s'insurgea. Comme un seul homme, en plein hiver !

Le 1er février, après la découverte de nouveaux morts dans les rues de Paris, L'Abbé Pierre lance un appel à la solidarité avec les sans-abris, sur les ondes de Radio Luxembourg : "Mes amis, au secours... Une femme vient de mourir gelée, cette nuit à trois heures, sur le trottoir du boulevard Sébastopol, serrant sur elle le papier par lequel, avant-hier, on l'avait expulsée...".

Cet appel citoyen donne naissance à un grand mouvement de solidarité sans précédents en faveur des mal-logés. Le soir même la RATP laisse ouvertes quatre stations de métro et la ville de Paris, des écoles et des gymnases. Une collecte nationale d’argent et de vêtements est organisée. Et la France se dégèle. Le soir, la rue est pleine de donateurs. On en voit arriver en Rolls pour fourguer leurs bijoux aux pauvres. 300 000 lettres avec leurs chèques vont arriver au fil des jours. L'Abbé Pierre appelera ça "l'insurrection de la bonté". C'en est une bel et bien.

Dans la foulée, l’Abbé Pierre fonde  fonde les "Compagnons d'Emmaüs", communauté de chiffonniers qui construisent des logements pour les sans-abri.

La France était encore sous le choc de sa défaite indochinoise au mois de mai précédent que le 1er novembre, commençait, avec le Toussaint rouge, l"insurrection en Afrique du Nord. Alger allait remplacer Saigon dans la presse française.

Gaston Dominici est condamné à mort pour le triple meurtre de Lurs.

Le 12 mai, Marie Besnard est mise en liberté provisoire après 57 mois de prison. La petite dame en noir de Loudun est l'héroïne d'une des plus célèbres affaires criminelles de l'après-guerre. Elle n'a cessé de proclamer son innocence. "Si j'étais coupable, dit-elle, les remords m'auraient tué." La femme "anormalement normale" comme l'a qualifiée un psychiatre est libre.

De l'autre côté de l'Atlantique, à Memphis, Elvis Presley enregistre pour 4 dollars son premier disque, Casual Love et I’ll Never Stand in Your Way. Puis le titre That's All Right Mama. Le rock vient de naître.

Ma mami m'a dit qu'Elvis avait quitté son emploi de chauffeur de camion et signé avec les disques Sun son premier contrat d'enregistrement.

Dans un tout autre registre, Boris Vian écrit la chanson Le déserteur, chantée par Mouloudji et aussitôt interdite à la radio. La "Toussaint rouge", en novembre, annonce la guerre à venir en Algérie. L'amorce d'une ère nouvelle porteuse de bien des tempêtes...



 Françoise Sagan s'impose. Extrait : "Désormais, conclut Cécile, à l'évocation de son souvenir, quelque chose monte en moi, que j'accueille par son nom, les yeux fermés. Bonjour Tristesse." Un million d'exemplaires plus tard, ce livre sera interdit au Portugal ; en Afrique du Sud, sa lecture sera punie de prison. Heures Claires déconseille aux jeunes filles communistes cette lecture malsaine. En revanche, au Japon, où l'auteur symbolise la liberté féminine, des clubs Sagan vont se créer. Elle déclarera plus tard : "Je ne cherchais pas à scandaliser, je n'avais pas conscience d'être une jeune fille qui brave des tabous parce qu'elle parle de sexualité". Elle deviendra le symbole de la jeune fille libre des années 50 et participera avec BB à la révolution des moeurs.

De son côté, Pauline Réage conte la passion et la dépossession de soi, dans le bonheur d'une servitude absolue. Son oeuvre est considéré comme un des sommets de la littérature érotique. L'auteur réussit le tour de force d'éviter presque tous les mots concrets. Alors que le sperme gicle presque à chaque page, le mot n'est employé qu'une fois. Histoire d'O sera traduit en de nombreuses langues.

Le Blé en herbe de Claude Autant-Lara fait un carton.

 

 A la radio, il faudrait être sourd pour ne pas entendre : C’est magnifique de Luis Mariano, Viens au creux de mon épaule d’Aznavour, Mon pot’ le gitan de Verrières, Le petit cordonnier de Lemarque, Quand tu danses de Bécaud, La goualante du pauvre jean de Piaf, Le piano du pauvre de Catherine Sauvage, Le complexe de la truite de Francis Blanche, Un jour tu verras de Mouloudji, Mets deux tunes dans l’bastringue de Jean Constantin, Sous le soleil de Paris de Jean Bretonnière.

 

 Joséphine Baker adopte quatre enfants alors qu'Annie Cordy est le clown préféré de Chevalier. Gloria Lasso tient un magnifique succès populaire avec l’Etranger au Paradis. Quand on lui demande les raisons qui l’ont poussé à choisir le pseudonyme de Gloria Lasso, elle répond : "Le cherchais un nom qui symbolise mon désir de capturer mon public comme la corde attrape les animaux. L’idée a jailli en voyant, au cinéma, Gary Cooper en train de lancer un lasso."

 Lucienne Delyle qu'on ne présente plus a fêté la gravure de son millionième disque et ses quinze ans de chansons. A la télé, c'est les premiers pas de la Piste aux étoiles, émission télévisée réalisée par Gilles Margaritis.


Les hôtesses de l'air d'Air France doivent porter des talons hauts. Les tailles cintrées relancent les gaines et les corsets en 54.

Rideau.

Partager cet article

Repost 0
Published by Régis IGLESIAS - dans Ces années-là

Livre d'or

Première affiche

 

  "MA MAMIE M'A DIT"  

Spectacle nostalgique 

 

"On nous avait promis la magie, promesse tenue : un spectacle plein de féérie de souvenirs où chacun se retrouvait. Une belle énergie. Les résidents ont adoré. Merci." Marie ("La Clairière de Luci" - Bordeaux)
 
"Formidable ! Nous sommes tous remontés dans le temps, nous avons vingt ans, on a ri, on a presque pleuré et surtout on a chanté. Merci." Cathy (Arles)
 
"Un véritable petit chef d'oeuvre" ; "La légion d'honneur pour la créativité" "Un véritable artiste" ; "Après-midi formidable" ; "Absolument parfait" ; "Une rétrospective originale" ; "Un très bon moment d'évasion". Propos recueillis à la résidence Emera d'Angoulême  
 
"Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux... C'était magnifique. Nous avons revu toute notre jeunesse et notre enfance. Et c'est beau de redevenir jeune dans l'ambiance d'autrefois." Aimée et Janine
 
"Les chansons, les réclames et les anecdotes ont transporté les résidents dans leur enfance. Une après-midi de nostalgie mais aussi de chansons et de rires. Merci encore pour ce magnifique spectacle." Sandrine
 
"Spectacle complet, tellement agréable et thérapeutique pour nos personnes âgées, encore félicitations !" Docteur Souque
 
"Un choix extraordinaire de chansons, des moments magiques, des photos magnifiques, vous nous avez mis de la joie dans le coeur. Et retrouver sa jeunesse avec tous ces souvenirs, ça fait plaisir et j'espère que vous reviendrez nous voir." Mme Lorenzi (Juan-Les-Pins)
 
"Pour ma fête, par un pur hasard je me suis retrouvé dans un club de personnes âgées où j'ai pu assister à votre spectacle sur le passé. Cela m'a rappelé mes grands-parents et mes parents et c'était vraiment un moment magique." Josette, La Roque d'Antheron
 
"Bravo bravo bravo Regis, c'est le meilleur spectacle que j'ai vu depuis que je fais le métier d'animatrice." Bénédicte La Salette-Montval (Marseille)
 
"Je n'imaginais pas lorsque je vous ai accordé un rendez-vous que vous enchanteriez pendant 1 h 1/4 les personnes âgées d'une telle façon. Merci pour votre prestation qui a fait revivre les moments publicitaires, évènementiels et musicaux de leurs vies." Michelle, CCAS de Toulouse
 
"Un super voyage dans le temps pour le plus grand plaisir des résidents. Merci à Régis pour cette magie et à bientôt." Brigitte (Lunel)
 
"Enfin un retour à notre "époque". Quel bonheur, que de souvenirs, quelle belle époque ou l'amitié était de mise. Merci pour cette très belle après-midi, on s'est régalé avec ce très très beau spectacle". Danielle (Mirandol)
 
"Super - divinement bien -  tout le monde était enchanté même que M. Benaben a dit : "Vous nous avez donné l'envie de revivre notre vie"." Sylvie (Sainte Barthe)
 
"Un grand merci pour ce bon moment et je crois, je suis sûre, qu'il a été partagé par mon mari." Mme Delbreil
 
"Une féérie de l'instant." Christian
 
"Beaucoup d'émotion dans ce spectacle plein de chaleur et d'humanité." Sylvie
 
"Une soirée inoubliable. Continuez à nous émerveiller et faites un long chemin." Claude
 
"Le meilleur spectacle que j'ai jamais vu. De loin." Tonton Kiko
 
"C'est bien simple, je n'ai plus de Rimmel !" Claudine (seconde femme de Tonton Kiko)
 
"A ma grande surprise, j'ai versé ma larme. Tu as atteint mon coeur. Bravo pour ces sentiments, ces émotions fortes, j'ai eu des frissons par moment." Ta couse Céline
 
"Redge, encore un bon moment passé en ta présence. On était venu plus pour toi que pour le spectacle, mais quelle agréable surprise ! On est fier de toi, continues d'oser, de vivre !" Pascale
 
"J'avais froid, un peu hagard, l'humeur moribonde et puis voilà, il y a toi avec toute ta générosité, l'intérêt, l'affection que tu as toujours su apporter aux autres, à moi aussi et Dieu sait si tu m'as rendu la vie belle depuis qu'on se connaît comme tu as su le faire une fois de plus." Jérôme
 
"Ce spectacle est nul à chier et je pèse mes mots." Gérard
 
memoria.viva@live.fr

Ma Mamie m'a dit...

Madka Regis 3-copie-1

 

COLLECTION "COMEDIE"

Mamie est sur Tweeter

Mamie n'a jamais été Zlatanée !

Mamie doit travailler plus pour gagner plus

Mamie, tu l'aimes ou tu la quittes

"Casse-toi pauvre Régis !"

Papi a été pris pour un Rom

Mamie est sur Facebook

Papi est sur Meetic

Il y a quelqu'un dans le ventre de Mamie

Mamie n'a pas la grippe A

La petite maison close dans la prairie

 

COLLECTION "THRILLER"

Landru a invité Mamie à la campagne...

Sacco et Vanzetti

Mamie a rendez-vous chez le docteur Petiot

La Gestapo française

Hiroshima

 

COLLECTION "SAGA"

Les Windsor

Mamie et les cigares du pharaon

Champollion, l'homme qui fit parler l'Egypte

Mamie à Tombouctou

 

COLLECTION "LES CHOSES DE MAMIE"

Mamie boit dans un verre Duralex

Le cadeau Bonux

Le bol de chocolat chaud

Super Cocotte

Mamie ne mange que des cachous Lajaunie

 

COLLECTION "COUP DE COEUR"

Mamie la gauloise

Mamie roule en DS

Mamie ne rate jamais un apéro

Mamie et le trésor de Rackham le Rouge

 

COLLECTION "DECOUVERTE"

Mamie va au bal

La fête de la Rosière

Mamie au music-hall

Mamie au Salon de l'auto

 

COLLECTION "SUR LA ROUTE DE MAMIE"

Quand Papi rencontre Mamie

Un Papi et une Mamie

Mamie fait de la résistance

Mamie au cimetière

24 heures dans la vie de Mamie

 

COLLECTION "MAMIE EXPLORE LE TEMPS"

Jaurès

Mamie embarque sur le Potemkine

Mamie et les poilus

Auschwitz

 

COLLECTION "FRISSONS"

Le regard de Guynemer

Mr et Mme Blériot

Lindbergh décroche la timbale

Nobile prend des risques

 

COLLECTION "MAMIE EN BALLADE"

Mamie chez les Bretons

Mamie voulait revoir sa Normandie !

La fouace Normande

La campagne, ça vous gagne...

Mamie à la salle des fêtes

Launaguet

La semaine bleue

Le monastère

 

COLLECTION "MAMIE AU TEMPS DES COURTISANES"

Lola Montès

Les lorettes

Mme M.

Napoléon III

Plonplon

La marquise de Païva

Mme de Pompadour

Générique de fin