Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mars 2010 5 19 /03 /mars /2010 12:59

images-10-.jpg"Chanel n°5.



Avec la haute couture ou la gastronomie, le parfum symbolise dans le monde entier le luxe à la française. Parmi les innombrables fragrances qui ont été lancées, une seule s'est taillée une stature internationale. C'est un mythe : Chanel N°5.

Sa légende passe par la naissance de Gabrielle Chanel, à Saumur, un jour d'août 1883. Au décès de sa mère, la jeune fille de douze ans est abandonnée par son père. A 20 ans, Gabrielle devient vendeuse dans un magasin de confection pour dames. En parallèle, elle se sent attirée par la scène et pousse une première chansonnette "Qui qu'à vu Coco dans l'Trocadéro ?", qui lui offrira son surnom.

Coco se passionne pour la mode. Grâce à l'aide de son mentor et fiancé, elle crée deux premières boutiques, à Deauville et à Biarritz, qui ne désemplissent pas. En effet, la jeune femme révolutionne le vêtement féminin en introduisant le jersey, le tweed, les boutons et les bordures d'uniforme... Elle raccourcit les jupes, lance le pantalon pour filles et la mode des cheveux courts...

Voulant toujours aller plus loin, Coco Chanel se jette alors un nouveau défi : créer son propre parfum. Elle sollicite Ernest Beaux. Le prodigieux "nez" lui propose alors une dizaine d'échantillons. Mademoiselle (son autre diminutif) opte pour la cinquième fiole, d'où le nom du célèbre parfum. Superstition oblige, il sera lancé le cinquième jour de mai, qui est le cinquième mois de l'année. 

Aux essences d'ylang-ylang, de néroli, de jasmin, de rose, de vanille ou de santal..., N°5 va vite devenir N°1. Dès 1920, il sera le parfum le plus vendu au monde. Ce parfum deviendra également célèbre grâce à Marilyn Monroe qui affirma un jour ne porter en guise de pyjama que quelques gouttes de Chanel N°5.

Une promotion rêvée. 

Tout ça pour vous dire qu'en 1996, je suis tombé amoureux et que mon amoureuse portait le N°5 de Chanel.

Comme Mamie !

Revenons à nos moutons, cette année-là, c'est la mort de François Mitterrand qui fait les grands titres. Gérard Depardieu, qui ne dit pas que des conneries, à dit de lui : "Cet homme, je voudrais qu'il soit mon ami, mon père, mon président nom de Dieu !"

Jacques Chirac annonce la suspension du service militaire dans un délai de six ans.

Le 18 mars, c'est l'occupation à Paris de l'église Saint-Ambroise par 300 Africains "sans-papiers" demandant leur régularisation. L'évacuation de la police sera musclée.

 

Au mois d'août à Paris, les flics défoncent les portes de l'église Saint-Bernard pour lutter contre la fracture sociale.

 

Les maires de certaines villes du sud de la France découvre que pour lutter contre la pauvreté, il faut chasser les pauvres.

Les meilleures ventes de singles en France en 1996 sont : La Macarena de Los Del Rio, Tic tic tac de Carrapicho, Freed From Desire de Gala, Voyage en Italie de Lilicub et  Aïcha de Khaled.

Killing me softly des Fugees est le tube de l'été.

Dans les discothèques, on danse sur la Macarena.

Le titre de la chanson la plus kitch de l'année est bien évidemment attribué à Partir un jour de 2be3. Sans oublier Soirée Disco et Miss Camping de Boris. On pourrait ajouter aussi Je te prendrais nu dans la Simca 1000 des Chevaliers du fiel.

Les Boys-band sèment un vent de panique dans le coeur de toutes les adolescentes qui se respectent.

Sur le grand écran, quatre films sont en haut de l'affiche : Le Bossu de Notre-Dame, Independance day, Se7en et Pedale douce.

Graine de star et Sous le soleil déboulent à la télé.

Au stade Chaban-Delmas, Bordeaux surclasse le grand Milan en Coupe d'Europe. De ce match héroïque, trois héros montrent le bout de leur nez : Bixente Lizarazu, Christophe Dugarry et un certain Zinedine Zidane.

C'est à table, le jour de noël, que ma Mamie m'a raconté l'incroyable histoire de Baudru (un voisin - très sympa) dans son ascenseur.

Un truc de dingue !

Partager cet article

Repost 0
Published by Régis IGLESIAS - dans Ces années-là

Livre d'or

Première affiche

 

  "MA MAMIE M'A DIT"  

Spectacle nostalgique 

 

"On nous avait promis la magie, promesse tenue : un spectacle plein de féérie de souvenirs où chacun se retrouvait. Une belle énergie. Les résidents ont adoré. Merci." Marie ("La Clairière de Luci" - Bordeaux)
 
"Formidable ! Nous sommes tous remontés dans le temps, nous avons vingt ans, on a ri, on a presque pleuré et surtout on a chanté. Merci." Cathy (Arles)
 
"Un véritable petit chef d'oeuvre" ; "La légion d'honneur pour la créativité" "Un véritable artiste" ; "Après-midi formidable" ; "Absolument parfait" ; "Une rétrospective originale" ; "Un très bon moment d'évasion". Propos recueillis à la résidence Emera d'Angoulême  
 
"Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux... C'était magnifique. Nous avons revu toute notre jeunesse et notre enfance. Et c'est beau de redevenir jeune dans l'ambiance d'autrefois." Aimée et Janine
 
"Les chansons, les réclames et les anecdotes ont transporté les résidents dans leur enfance. Une après-midi de nostalgie mais aussi de chansons et de rires. Merci encore pour ce magnifique spectacle." Sandrine
 
"Spectacle complet, tellement agréable et thérapeutique pour nos personnes âgées, encore félicitations !" Docteur Souque
 
"Un choix extraordinaire de chansons, des moments magiques, des photos magnifiques, vous nous avez mis de la joie dans le coeur. Et retrouver sa jeunesse avec tous ces souvenirs, ça fait plaisir et j'espère que vous reviendrez nous voir." Mme Lorenzi (Juan-Les-Pins)
 
"Pour ma fête, par un pur hasard je me suis retrouvé dans un club de personnes âgées où j'ai pu assister à votre spectacle sur le passé. Cela m'a rappelé mes grands-parents et mes parents et c'était vraiment un moment magique." Josette, La Roque d'Antheron
 
"Bravo bravo bravo Regis, c'est le meilleur spectacle que j'ai vu depuis que je fais le métier d'animatrice." Bénédicte La Salette-Montval (Marseille)
 
"Je n'imaginais pas lorsque je vous ai accordé un rendez-vous que vous enchanteriez pendant 1 h 1/4 les personnes âgées d'une telle façon. Merci pour votre prestation qui a fait revivre les moments publicitaires, évènementiels et musicaux de leurs vies." Michelle, CCAS de Toulouse
 
"Un super voyage dans le temps pour le plus grand plaisir des résidents. Merci à Régis pour cette magie et à bientôt." Brigitte (Lunel)
 
"Enfin un retour à notre "époque". Quel bonheur, que de souvenirs, quelle belle époque ou l'amitié était de mise. Merci pour cette très belle après-midi, on s'est régalé avec ce très très beau spectacle". Danielle (Mirandol)
 
"Super - divinement bien -  tout le monde était enchanté même que M. Benaben a dit : "Vous nous avez donné l'envie de revivre notre vie"." Sylvie (Sainte Barthe)
 
"Un grand merci pour ce bon moment et je crois, je suis sûre, qu'il a été partagé par mon mari." Mme Delbreil
 
"Une féérie de l'instant." Christian
 
"Beaucoup d'émotion dans ce spectacle plein de chaleur et d'humanité." Sylvie
 
"Une soirée inoubliable. Continuez à nous émerveiller et faites un long chemin." Claude
 
"Le meilleur spectacle que j'ai jamais vu. De loin." Tonton Kiko
 
"C'est bien simple, je n'ai plus de Rimmel !" Claudine (seconde femme de Tonton Kiko)
 
"A ma grande surprise, j'ai versé ma larme. Tu as atteint mon coeur. Bravo pour ces sentiments, ces émotions fortes, j'ai eu des frissons par moment." Ta couse Céline
 
"Redge, encore un bon moment passé en ta présence. On était venu plus pour toi que pour le spectacle, mais quelle agréable surprise ! On est fier de toi, continues d'oser, de vivre !" Pascale
 
"J'avais froid, un peu hagard, l'humeur moribonde et puis voilà, il y a toi avec toute ta générosité, l'intérêt, l'affection que tu as toujours su apporter aux autres, à moi aussi et Dieu sait si tu m'as rendu la vie belle depuis qu'on se connaît comme tu as su le faire une fois de plus." Jérôme
 
"Ce spectacle est nul à chier et je pèse mes mots." Gérard
 
memoria.viva@live.fr

Ma Mamie m'a dit...

Madka Regis 3-copie-1

 

COLLECTION "COMEDIE"

Mamie est sur Tweeter

Mamie n'a jamais été Zlatanée !

Mamie doit travailler plus pour gagner plus

Mamie, tu l'aimes ou tu la quittes

"Casse-toi pauvre Régis !"

Papi a été pris pour un Rom

Mamie est sur Facebook

Papi est sur Meetic

Il y a quelqu'un dans le ventre de Mamie

Mamie n'a pas la grippe A

La petite maison close dans la prairie

 

COLLECTION "THRILLER"

Landru a invité Mamie à la campagne...

Sacco et Vanzetti

Mamie a rendez-vous chez le docteur Petiot

La Gestapo française

Hiroshima

 

COLLECTION "SAGA"

Les Windsor

Mamie et les cigares du pharaon

Champollion, l'homme qui fit parler l'Egypte

Mamie à Tombouctou

 

COLLECTION "LES CHOSES DE MAMIE"

Mamie boit dans un verre Duralex

Le cadeau Bonux

Le bol de chocolat chaud

Super Cocotte

Mamie ne mange que des cachous Lajaunie

 

COLLECTION "COUP DE COEUR"

Mamie la gauloise

Mamie roule en DS

Mamie ne rate jamais un apéro

Mamie et le trésor de Rackham le Rouge

 

COLLECTION "DECOUVERTE"

Mamie va au bal

La fête de la Rosière

Mamie au music-hall

Mamie au Salon de l'auto

 

COLLECTION "SUR LA ROUTE DE MAMIE"

Quand Papi rencontre Mamie

Un Papi et une Mamie

Mamie fait de la résistance

Mamie au cimetière

24 heures dans la vie de Mamie

 

COLLECTION "MAMIE EXPLORE LE TEMPS"

Jaurès

Mamie embarque sur le Potemkine

Mamie et les poilus

Auschwitz

 

COLLECTION "FRISSONS"

Le regard de Guynemer

Mr et Mme Blériot

Lindbergh décroche la timbale

Nobile prend des risques

 

COLLECTION "MAMIE EN BALLADE"

Mamie chez les Bretons

Mamie voulait revoir sa Normandie !

La fouace Normande

La campagne, ça vous gagne...

Mamie à la salle des fêtes

Launaguet

La semaine bleue

Le monastère

 

COLLECTION "MAMIE AU TEMPS DES COURTISANES"

Lola Montès

Les lorettes

Mme M.

Napoléon III

Plonplon

La marquise de Païva

Mme de Pompadour

Générique de fin