Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 11:36

Depeche"Avertissement : Cet article fait parti de la collection A la recherche du malheur, si vous êtes en quête du bonheur et que vous le lisez, ce sera à vos risques et périls, vous finirez noyés sous les eaux comme DiCaprio dans le Titanic.



"L'enfer c'est les autres", c'est bien connu. Ce qui un peu implicitement veut dire que pour atteindre notre objectif on doit se pencher sur les relations humaines et de tenter de tirer les leçons du savoir-faire des professionnels de la Démolition des Relations (les fameux PDR qui est si cher à Mamie).

Tentons d'aborder notre sujet avec un minimum de méthode. Voila 70 ans que Bertrand Russel insistait sur la nécessité d'une stricte séparation entre les déclarations sur les choses et les déclarations sur les relations.

Un exemple tout con : "Cette pomme est rouge" est une déclaration sur les propriétés de cette pomme. Alors que "Cette pomme est plus grosse que celle-ci" porte sur la relation existant entre ces pommes.

Maintenant entrons dans le vif du sujet : Supposons que Mamie demande à Papi : "Cette soupe, préparée selon une nouvelle recette, est-elle à ton goût mon amour?"

Si c'est le cas, Papi peut répondre "oui" pour la plus grande satisfaction de Mamie. Il peut dire "non" s'il ne l'aime et qu'il ne craint pas de la décevoir. Mais une difficulté se dresse d'emblée dans le cas (statistiquement plus probable) ou, d'une part, Papi juge la soupe épouvantable et, d'autre part, il ne veut pas faire de peine à Mamie.

 Il devrait dire "non" au niveau de l'objet (la soupe) et "oui" au niveau de la relation pour ne pas faire de peine. Or nous ne possédons qu'un seul langage pour les deux niveaux - que va-t-il pouvoir dire ?

Il ne peut dire oui et non. Il peut s'en sortir par une pirouette comme "Oui, le goût est amusant" dans l'espoir qu'elle comprendra ce qu'il voudrait dire en réalité. Ses chances de parvenir à ses fins sont infimes.

 Le mieux qu'il puisse faire est probablement de suivre plus ou moins l'exemple d'un mari de ma connaissance. Lors du premier déjeuner qui suivit les noces, sa jeune épouse plaça sur la table une grande boite de céréales, dans l'idée qu'il en raffolait.

 Il ne voulut pas lui faire de peine et décida donc de manger l'affreux brouet puis, quand la boite serait vide, de lui demander de ne plus en acheter. Hélas ! en épouse attentionnée, avant qu'il eut totalement terminé la première, elle avait déjà acheté la seconde boite. Aujourd'hui après seize ans de mariage, il a abandonné tout espoir de lui expliquer un jour qu'il déteste les céréales. On imagine fort bien ce que serait la réaction de sa femme...


 Dans le même esprit, imaginez que votre partenaire vous demande a brûle-pourpoint : "Pourquoi es-tu en colère contre moi?" En toute bonne foi, vous ne vous sentez en colère contre rien ni personne.

 Mais la question insinue que son auteur sait mieux que vous-même ce qui se passe dans votre propre esprit et que la réponse : "Mais je ne suis en colère contre rien du tout" est un pur et simple mensonge.

 Cette technique, connue aussi sous le nom de lecture dans la pensée tire sa remarquable efficacité du fait qu'on peut toujours discuter des humeurs et de ce que la plupart des gens entrent en fureur quand on leur attribue des sentiments négatifs.

 La variante consiste à affronter son interlocuteur avec une déclaration aussi hardie et décidée que nébuleuse. Si l'autre demande de quoi diable on peut bien parler, on referme le piège en expliquant : "Le seul fait que tu aies besoin d'une explication pour comprendre ce que je dis là prouve ta vraie nature !"


 Il existe une manière utile et efficace de compliquer sa relation avec autrui. Elle consiste à offrir à son vis-a-vis le choix entre deux possibilités. Dès qu'il en a choisit une on peut lui reprocher de ne pas avoir choisit l'autre. Par exemple, offrez à votre mari deux cravates différentes et la première fois qu'il en portera une, regardez-le avec mépris et dites avec une petite voix : "Je savais bien que tu n'aimerais pas l'autre." Imparable !

 

 On peut aussi ajouter la hiérarchisation de ses exigences avec nouvelle remise en question à chaque assurance reçue, un truc du genre :


" Tu m'aimes ?
- Oui.
- Vraiment ?
- Oui, vraiment.
- Vraiment vraiment ?"


Essayer et vous m'en direz des nouvelles...

Vous allez voir votre mari passer par toutes les couleurs avant de passer à table et de confesser ses péchés en trois coups de cuillères a pot. Résultat garantie. Vous allez en apprendre des vertes et des pas mûres...

Enfin, pour boucler la boucle, s'il existe effectivement des gens qui jugent indécent de prendre plaisir à quoi que ce soit dans un monde tel que celui que nous vivons aujourd'hui, vous pouvez avoir recours à la recette de Laing en reprochant à leurs interlocuteurs innocemment heureux : "Comment oses-tu t'amuser alors que le Christ est mort sur la croix pour ton salut ? Tu crois qu'il s'amusait, lui ?"

Le reste n'est plus que silence gêné.*

 

* Référence : "Faites vous-même votre malheur" de l'excellent Paul Watzlawick (pour les amateurs)

 

Pour en savoir plus sur Mamie à la recherche du malheur :

Quatre façons de jouer avec le passé ; Si tu m'aimais vraiment, tu aimerais l'ail ; Pour une poignée de haricots ; Une histoire de marteau ; La poudre anti-éléphants ; Je vous l'avez bien dit ! ; Gardez-vous d'arriver ; Sois spontané ! ; Pourquoi m'aimerait-on ? 

Partager cet article

Repost 0
Published by Régis IGLESIAS - dans Ma Mamie m'a dit

Livre d'or

Première affiche

 

  "MA MAMIE M'A DIT"  

Spectacle nostalgique 

 

"On nous avait promis la magie, promesse tenue : un spectacle plein de féérie de souvenirs où chacun se retrouvait. Une belle énergie. Les résidents ont adoré. Merci." Marie ("La Clairière de Luci" - Bordeaux)
 
"Formidable ! Nous sommes tous remontés dans le temps, nous avons vingt ans, on a ri, on a presque pleuré et surtout on a chanté. Merci." Cathy (Arles)
 
"Un véritable petit chef d'oeuvre" ; "La légion d'honneur pour la créativité" "Un véritable artiste" ; "Après-midi formidable" ; "Absolument parfait" ; "Une rétrospective originale" ; "Un très bon moment d'évasion". Propos recueillis à la résidence Emera d'Angoulême  
 
"Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux... C'était magnifique. Nous avons revu toute notre jeunesse et notre enfance. Et c'est beau de redevenir jeune dans l'ambiance d'autrefois." Aimée et Janine
 
"Les chansons, les réclames et les anecdotes ont transporté les résidents dans leur enfance. Une après-midi de nostalgie mais aussi de chansons et de rires. Merci encore pour ce magnifique spectacle." Sandrine
 
"Spectacle complet, tellement agréable et thérapeutique pour nos personnes âgées, encore félicitations !" Docteur Souque
 
"Un choix extraordinaire de chansons, des moments magiques, des photos magnifiques, vous nous avez mis de la joie dans le coeur. Et retrouver sa jeunesse avec tous ces souvenirs, ça fait plaisir et j'espère que vous reviendrez nous voir." Mme Lorenzi (Juan-Les-Pins)
 
"Pour ma fête, par un pur hasard je me suis retrouvé dans un club de personnes âgées où j'ai pu assister à votre spectacle sur le passé. Cela m'a rappelé mes grands-parents et mes parents et c'était vraiment un moment magique." Josette, La Roque d'Antheron
 
"Bravo bravo bravo Regis, c'est le meilleur spectacle que j'ai vu depuis que je fais le métier d'animatrice." Bénédicte La Salette-Montval (Marseille)
 
"Je n'imaginais pas lorsque je vous ai accordé un rendez-vous que vous enchanteriez pendant 1 h 1/4 les personnes âgées d'une telle façon. Merci pour votre prestation qui a fait revivre les moments publicitaires, évènementiels et musicaux de leurs vies." Michelle, CCAS de Toulouse
 
"Un super voyage dans le temps pour le plus grand plaisir des résidents. Merci à Régis pour cette magie et à bientôt." Brigitte (Lunel)
 
"Enfin un retour à notre "époque". Quel bonheur, que de souvenirs, quelle belle époque ou l'amitié était de mise. Merci pour cette très belle après-midi, on s'est régalé avec ce très très beau spectacle". Danielle (Mirandol)
 
"Super - divinement bien -  tout le monde était enchanté même que M. Benaben a dit : "Vous nous avez donné l'envie de revivre notre vie"." Sylvie (Sainte Barthe)
 
"Un grand merci pour ce bon moment et je crois, je suis sûre, qu'il a été partagé par mon mari." Mme Delbreil
 
"Une féérie de l'instant." Christian
 
"Beaucoup d'émotion dans ce spectacle plein de chaleur et d'humanité." Sylvie
 
"Une soirée inoubliable. Continuez à nous émerveiller et faites un long chemin." Claude
 
"Le meilleur spectacle que j'ai jamais vu. De loin." Tonton Kiko
 
"C'est bien simple, je n'ai plus de Rimmel !" Claudine (seconde femme de Tonton Kiko)
 
"A ma grande surprise, j'ai versé ma larme. Tu as atteint mon coeur. Bravo pour ces sentiments, ces émotions fortes, j'ai eu des frissons par moment." Ta couse Céline
 
"Redge, encore un bon moment passé en ta présence. On était venu plus pour toi que pour le spectacle, mais quelle agréable surprise ! On est fier de toi, continues d'oser, de vivre !" Pascale
 
"J'avais froid, un peu hagard, l'humeur moribonde et puis voilà, il y a toi avec toute ta générosité, l'intérêt, l'affection que tu as toujours su apporter aux autres, à moi aussi et Dieu sait si tu m'as rendu la vie belle depuis qu'on se connaît comme tu as su le faire une fois de plus." Jérôme
 
"Ce spectacle est nul à chier et je pèse mes mots." Gérard
 
memoria.viva@live.fr

Ma Mamie m'a dit...

Madka Regis 3-copie-1

 

COLLECTION "COMEDIE"

Mamie est sur Tweeter

Mamie n'a jamais été Zlatanée !

Mamie doit travailler plus pour gagner plus

Mamie, tu l'aimes ou tu la quittes

"Casse-toi pauvre Régis !"

Papi a été pris pour un Rom

Mamie est sur Facebook

Papi est sur Meetic

Il y a quelqu'un dans le ventre de Mamie

Mamie n'a pas la grippe A

La petite maison close dans la prairie

 

COLLECTION "THRILLER"

Landru a invité Mamie à la campagne...

Sacco et Vanzetti

Mamie a rendez-vous chez le docteur Petiot

La Gestapo française

Hiroshima

 

COLLECTION "SAGA"

Les Windsor

Mamie et les cigares du pharaon

Champollion, l'homme qui fit parler l'Egypte

Mamie à Tombouctou

 

COLLECTION "LES CHOSES DE MAMIE"

Mamie boit dans un verre Duralex

Le cadeau Bonux

Le bol de chocolat chaud

Super Cocotte

Mamie ne mange que des cachous Lajaunie

 

COLLECTION "COUP DE COEUR"

Mamie la gauloise

Mamie roule en DS

Mamie ne rate jamais un apéro

Mamie et le trésor de Rackham le Rouge

 

COLLECTION "DECOUVERTE"

Mamie va au bal

La fête de la Rosière

Mamie au music-hall

Mamie au Salon de l'auto

 

COLLECTION "SUR LA ROUTE DE MAMIE"

Quand Papi rencontre Mamie

Un Papi et une Mamie

Mamie fait de la résistance

Mamie au cimetière

24 heures dans la vie de Mamie

 

COLLECTION "MAMIE EXPLORE LE TEMPS"

Jaurès

Mamie embarque sur le Potemkine

Mamie et les poilus

Auschwitz

 

COLLECTION "FRISSONS"

Le regard de Guynemer

Mr et Mme Blériot

Lindbergh décroche la timbale

Nobile prend des risques

 

COLLECTION "MAMIE EN BALLADE"

Mamie chez les Bretons

Mamie voulait revoir sa Normandie !

La fouace Normande

La campagne, ça vous gagne...

Mamie à la salle des fêtes

Launaguet

La semaine bleue

Le monastère

 

COLLECTION "MAMIE AU TEMPS DES COURTISANES"

Lola Montès

Les lorettes

Mme M.

Napoléon III

Plonplon

La marquise de Païva

Mme de Pompadour

Générique de fin