Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2006 2 11 /07 /juillet /2006 14:20

507"Les secrets de Phil Knight, PDG de Nike, 3 choses qu’il fait mieux que les autres : recruter les meilleurs, les placer au bon endroit et les motiver.

 

 La motivation des équipes est en effet le premier moteur de l’entreprise.

 La chaussure qu’il avait mise au point était révolutionnaire à l’époque. Il l’avait pourvue d’une semelle capable d’amortir comme aucune autre le choc du pied sur le sol, puis de l’aider à rebondir. Ce premier modèle fut baptisé Waffle (gaufre en anglais), car le génial inventeur l’avait imaginé en versant un composé de caoutchouc liquide dans le moule à gaufre de sa femme !

 Le célèbre logo en forme de virgule, le swootch, vit le jour peu de temps après. Knight le fit réaliser par un artiste de l’oregon pour 35$. Un investissement sacrément rentable si l’on songe à sa valeur aujourd’hui ! Quand à la marque Nike, elle vient du nom de la déesse grecque de la victoire.

 Point fort de Phil Knight : la confiance en lui qui ne le quitte jamais, Knight ne doute pas. Cet homme a confiance en lui ! C’est la clé de la réussite, la meilleure arme face aux difficultés. Croire en son étoile.  Elle se construit dés la petite enfance, plus ou moins bien selon le comportement des parents.

 Puis se consolider à l’âge adulte, grâce à l’expérience. Pour le psychiatre Pierre Macqueron "le premier âge de la vie, de la petite enfance à la fin de l’adolescence, est la période ou s’acquiert le "capital confiance" de base, il évolue ensuite en permanence, même à l’age adulte. Ce capital a trois grandes composantes : L’estime de soi, La confiance en ses aptitudes, La capacité à s’affirmer par rapport aux autres.

"Les étapes de la confiance en soi pour l'homme de la rue"

Premiers pas

 C’est en atteignant les objectifs qu’il s’est fixés que le bébé prend peu à peu confiance en ses aptitudes : marcher jusqu’à la table, attraper l’objet posé dessus… il a besoin d’essayer et de recommencer jusqu’à y arriver seul.

 Première période décisive : de 0 à 5 ans. A cet âge, ce sont les parents qui installent le premier moteur de la confiance, celui que les psychiatres appellent "l’estime de soi". S’aimer, avoir une bonne image de soi permet de voir la vie plus positivement. Cet amour pour nous même, seule l’affection bienveillante des parents peut la transmettre."

 

Première prise de parole

L’enfant affronte le regard du prof et ceux de ses camarades. Il développe ainsi sa capacité à s’affirmer face à autrui, surtout si on l’encourage.

 

Première compétition.

Le sport, la musique, le théâtre… permettent à l’enfant de prendre confiance en ses aptitudes physiques et artistiques.

 

Premier flirt

Au moment où se construit l’identité de l’ado, le succès avec l’autre sexe renforce un narcissisme indispensable et favorise l’affirmation de soi.

 

Premier job

C’est à ce moment-là qu’un jeune cadre peut prendre conscience de ses capacités, surtout si ses supérieurs lui laissent de l’autonomie et lui confient des missions.

 

Premières responsabilités

Plus le manager réussit à relever des défis complexes, plus il se sent capable d’en relever de nouveaux et moins la perspective de l’échec l’effraie.

 


"Les étapes de la confiance en soi pour un vendeur"

 

Recrutement

 Premiers pas dans la société, première impression, le futur vendeur doit dés le départ être habité d'une sérénité intérieure. L'intégration est une phase déterminante du recrutement. Il faut accompagner le commercial, le former, lui apporter les outils nécessaires et le mettre en situation. Certaines entreprises possédant des écoles de vente intégrées semblent mieux tirer leur épingle du jeu.

Formation

 En prenant conscience de sa valeur individuelle, le vendeur va dissocier ce qu'il est de ce qu'il fait. Il échappe ainsi au risque de se déprécier soi-même en cas d’échec et relativise les critiques. Une vraie force qui permet d’aborder de nouveaux défis dans la sérénité. Mais ce sentiment de sécurité est souvent absent chez les vendeurs qu'on envoi directement "à la mine" c'est pourquoi cette étape doit être particulièrement soigné pour qu'il puisse acquérir des réflexes, des automatismes et des certitudes.

Accompagnement

 Le vendeur doit non seulement sentir que la société compte sur lui, mais surtout que cette attention est inconditionnelle , une société qui montre de l’affection uniquement lorsque son vendeur réussit un exploit ne l’aide pas à acquérir une bonne estime de lui. Mais si les chefs de vente ne doivent pas se montrer avares d'attention, il est important qu’ils réservent les félicitations à des accomplissements réels. Un chef de vente qui s’extasie en permanence sur des performances médiocres n’aide pas son vendeur à s’affranchir du regard des autres,

 Tandis que le socle de l’estime de soi est en train de se constituer, la deuxième composante de l’assurance se met en place : c’est la confiance dans ses compétences, c’est à dire dans sa capacité à agir, à décider, à mener à bout ses projets. Les chefs de vente peuvent favoriser cette qualité très tôt. Mais rien de tel qu'un parrain pour faciliter cette étape, un guide qui va conduire le changement.

Production

 Pression néfaste : Un entourage qui laisse au vendeur le soin de se tromper est donc bien plus bénéfique que celui qui fait à sa place. C’est encore plus vrai lorsqu'il attaque le terrain. Les enjeux devenant plus important les chefs de vente s’inquiètent (« saura-t-il à la hauteur ? ») et mettent une pression énorme sur leurs vendeurs.

Les chefs de vente qui s’alarment à la moindre vente ratée ou passent des heures à être sur le dos de leurs vendeurs peuvent provoquer de gros déficits de confiance en soi. Car le vendeur est plus préoccupé ,de ne pas décevoir que d’acquérir des connaissances solides. 


Rideau.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Régis IGLESIAS - dans Vente

Livre d'or

Première affiche

 

  "MA MAMIE M'A DIT"  

Spectacle nostalgique 

 

"On nous avait promis la magie, promesse tenue : un spectacle plein de féérie de souvenirs où chacun se retrouvait. Une belle énergie. Les résidents ont adoré. Merci." Marie ("La Clairière de Luci" - Bordeaux)
 
"Formidable ! Nous sommes tous remontés dans le temps, nous avons vingt ans, on a ri, on a presque pleuré et surtout on a chanté. Merci." Cathy (Arles)
 
"Un véritable petit chef d'oeuvre" ; "La légion d'honneur pour la créativité" "Un véritable artiste" ; "Après-midi formidable" ; "Absolument parfait" ; "Une rétrospective originale" ; "Un très bon moment d'évasion". Propos recueillis à la résidence Emera d'Angoulême  
 
"Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux... C'était magnifique. Nous avons revu toute notre jeunesse et notre enfance. Et c'est beau de redevenir jeune dans l'ambiance d'autrefois." Aimée et Janine
 
"Les chansons, les réclames et les anecdotes ont transporté les résidents dans leur enfance. Une après-midi de nostalgie mais aussi de chansons et de rires. Merci encore pour ce magnifique spectacle." Sandrine
 
"Spectacle complet, tellement agréable et thérapeutique pour nos personnes âgées, encore félicitations !" Docteur Souque
 
"Un choix extraordinaire de chansons, des moments magiques, des photos magnifiques, vous nous avez mis de la joie dans le coeur. Et retrouver sa jeunesse avec tous ces souvenirs, ça fait plaisir et j'espère que vous reviendrez nous voir." Mme Lorenzi (Juan-Les-Pins)
 
"Pour ma fête, par un pur hasard je me suis retrouvé dans un club de personnes âgées où j'ai pu assister à votre spectacle sur le passé. Cela m'a rappelé mes grands-parents et mes parents et c'était vraiment un moment magique." Josette, La Roque d'Antheron
 
"Bravo bravo bravo Regis, c'est le meilleur spectacle que j'ai vu depuis que je fais le métier d'animatrice." Bénédicte La Salette-Montval (Marseille)
 
"Je n'imaginais pas lorsque je vous ai accordé un rendez-vous que vous enchanteriez pendant 1 h 1/4 les personnes âgées d'une telle façon. Merci pour votre prestation qui a fait revivre les moments publicitaires, évènementiels et musicaux de leurs vies." Michelle, CCAS de Toulouse
 
"Un super voyage dans le temps pour le plus grand plaisir des résidents. Merci à Régis pour cette magie et à bientôt." Brigitte (Lunel)
 
"Enfin un retour à notre "époque". Quel bonheur, que de souvenirs, quelle belle époque ou l'amitié était de mise. Merci pour cette très belle après-midi, on s'est régalé avec ce très très beau spectacle". Danielle (Mirandol)
 
"Super - divinement bien -  tout le monde était enchanté même que M. Benaben a dit : "Vous nous avez donné l'envie de revivre notre vie"." Sylvie (Sainte Barthe)
 
"Un grand merci pour ce bon moment et je crois, je suis sûre, qu'il a été partagé par mon mari." Mme Delbreil
 
"Une féérie de l'instant." Christian
 
"Beaucoup d'émotion dans ce spectacle plein de chaleur et d'humanité." Sylvie
 
"Une soirée inoubliable. Continuez à nous émerveiller et faites un long chemin." Claude
 
"Le meilleur spectacle que j'ai jamais vu. De loin." Tonton Kiko
 
"C'est bien simple, je n'ai plus de Rimmel !" Claudine (seconde femme de Tonton Kiko)
 
"A ma grande surprise, j'ai versé ma larme. Tu as atteint mon coeur. Bravo pour ces sentiments, ces émotions fortes, j'ai eu des frissons par moment." Ta couse Céline
 
"Redge, encore un bon moment passé en ta présence. On était venu plus pour toi que pour le spectacle, mais quelle agréable surprise ! On est fier de toi, continues d'oser, de vivre !" Pascale
 
"J'avais froid, un peu hagard, l'humeur moribonde et puis voilà, il y a toi avec toute ta générosité, l'intérêt, l'affection que tu as toujours su apporter aux autres, à moi aussi et Dieu sait si tu m'as rendu la vie belle depuis qu'on se connaît comme tu as su le faire une fois de plus." Jérôme
 
"Ce spectacle est nul à chier et je pèse mes mots." Gérard
 
memoria.viva@live.fr

Ma Mamie m'a dit...

Madka Regis 3-copie-1

 

COLLECTION "COMEDIE"

Mamie est sur Tweeter

Mamie n'a jamais été Zlatanée !

Mamie doit travailler plus pour gagner plus

Mamie, tu l'aimes ou tu la quittes

"Casse-toi pauvre Régis !"

Papi a été pris pour un Rom

Mamie est sur Facebook

Papi est sur Meetic

Il y a quelqu'un dans le ventre de Mamie

Mamie n'a pas la grippe A

La petite maison close dans la prairie

 

COLLECTION "THRILLER"

Landru a invité Mamie à la campagne...

Sacco et Vanzetti

Mamie a rendez-vous chez le docteur Petiot

La Gestapo française

Hiroshima

 

COLLECTION "SAGA"

Les Windsor

Mamie et les cigares du pharaon

Champollion, l'homme qui fit parler l'Egypte

Mamie à Tombouctou

 

COLLECTION "LES CHOSES DE MAMIE"

Mamie boit dans un verre Duralex

Le cadeau Bonux

Le bol de chocolat chaud

Super Cocotte

Mamie ne mange que des cachous Lajaunie

 

COLLECTION "COUP DE COEUR"

Mamie la gauloise

Mamie roule en DS

Mamie ne rate jamais un apéro

Mamie et le trésor de Rackham le Rouge

 

COLLECTION "DECOUVERTE"

Mamie va au bal

La fête de la Rosière

Mamie au music-hall

Mamie au Salon de l'auto

 

COLLECTION "SUR LA ROUTE DE MAMIE"

Quand Papi rencontre Mamie

Un Papi et une Mamie

Mamie fait de la résistance

Mamie au cimetière

24 heures dans la vie de Mamie

 

COLLECTION "MAMIE EXPLORE LE TEMPS"

Jaurès

Mamie embarque sur le Potemkine

Mamie et les poilus

Auschwitz

 

COLLECTION "FRISSONS"

Le regard de Guynemer

Mr et Mme Blériot

Lindbergh décroche la timbale

Nobile prend des risques

 

COLLECTION "MAMIE EN BALLADE"

Mamie chez les Bretons

Mamie voulait revoir sa Normandie !

La fouace Normande

La campagne, ça vous gagne...

Mamie à la salle des fêtes

Launaguet

La semaine bleue

Le monastère

 

COLLECTION "MAMIE AU TEMPS DES COURTISANES"

Lola Montès

Les lorettes

Mme M.

Napoléon III

Plonplon

La marquise de Païva

Mme de Pompadour

Générique de fin