Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2009 2 29 /09 /septembre /2009 13:17

c5a5cea8"21 décembre  _  19 janvier

 


Élément : la terre. Planète : Saturne.
Qualités : frugalité, sérieux, intégrité.
Défauts : pessimisme, froideur, méfiance.

Un misanthrope déclaré

 Du Capricorne, on dit souvent qu'il est distant, froid, taciturne, renfermé.

 De fait, il aime la solitude et rien ne lui plaît tant que l'ombre d'une caverne ou l'opacité d'une tanière. Les métropoles l'effraient. De la ville au bourg il souffre. La turbulence urbaine l'oppresse, il s'étiole sur le pavé au milieu des trémoussements de la cité.

 La campagne recueille sa préférence, surtout les contrées les plus reculées, mais il ne refuserait pas de monter sa cabane au sommet d'une montagne, battue par les vents, comme si, en s'élevant au-dessus du séjour des hommes, il les abandonnait à leur contingence.

 Asocial ? Bien sûr. Misanthrope ? Sans doute. Car il ne se contente pas de mépriser snobisme et mondanité, il déteste le commerce de la vie.

 Le Capricorne abomine risettes et courbettes. Le culte de la sincérité tient le premier rang parmi ses devoirs, même s'il paie cher pour sa franchise. A ses yeux, les hommes sont bassesses, perversion ou cruauté, il préfère de loin les haïr que de les cajoler.

 Le docteur Petiot, qui était né un 17 janvier, c'est à dire le même jour qu'Al Capone et que Dalida, mais qui ressemblait beaucoup plus à celui-là qu'à celle-ci, prit la parole en ces termes, au dernier jour de son procès : "Je me suis réfugié dans le crime, comme d'autres sont allés s'asseoir au bord d'un lac, sur la grève, dans quelque asile caché : pour fuir le monde et ses vicissitudes.

 Je suis né avec un amour naturel pour la solitude qui n'a fait qu'augmenter à mesure que j'ai mieux connu les hommes. Ne pouvant m'éloigner d'eux, ni les changer, j'ai choisir de les anéantir. Quand on ne peut sauver un membre rongé par la gangrène, ne vaut-il pas mieux le couper ?" Le tribunal, convaincu par sa plaidoirie pro domo, répondit oui et lui fit couper la tête.

Compter sur ses propres forces

 Un Capicorne célèbre, le président Mao, est l'auteur de cet aphorisme : "Il faut toujours compter sur ses propres forces." Il résume bien l'idéal autarcique des natifs de ce signe. Si le Capricorne prend l'air détaché et indifférent, s'il s'enferme dans sa tour d'ivoire, se replie sur lui-même comme un serpent, c'est que sa compagnie lui suffit. Personne ne lui est indispensable.

 Si vous voulez l'accompagner dans l'existence, vivre avec lui, réduisez vos exigences au minimum.

 Maigrissez, rapetissez, faites-vous plus discret qu'une souris, noire dans le gris du soir, grise dans le noir. Qu'il ne vous voie et ne vous entende pas, qu'il ne soupçonne même pas votre présence. Plus le Capricorne s'imaginera seul, plus il vous gardera à ses côtés. 

Paranoïa quotidienne

 On conspire contre lui. Voilà ce que le Capricorne est disposé à croire, de la première lueur du jour à la tombée du soir, et la nuit entière quand l'inquiétude le maintient éveillé.

 Il allume son délire de la persécution à la moindre étincelle et l'entretient comme s'il s'agissait d'un trésor céleste dérobé aux dieux. Tout ce que dit l'autre est pointe, allusion déplaisante, sous-entendu moqueur, et quand bien même l'autre se tait il n'en pense pas moins. Aussi le Capricorne consume-t-il sa vie à dévisager les hommes, à épier leurs gestes, à spéculer leurs paroles, à interpréter leurs silences comme des aveux.

 Un Capricorne ouvre une porte et découvre le plus innocent des tableaux : deux enfants jouent à la dînette, leurs mères papotent autour d'un thé, un gros chat somnole près d'un poêle. Il veut savoir aussitôt ce que ce petit monde manigance contre lui, le but de la conjuration, la liste des comploteurs. L'ennemi veille partout, comment le Capricorne dormirait-il ? On s'approche, c'est qu'on lui veut du mal. On s'écarte, c'est qu'on le fuit.

 Pourquoi lui vient-on souhaiter une heureuse année quand elle a commencé si mal ? Une excellente santé alors qu'il s'enrhume ? Si vous ne voulez pas vous attirer ses foudres, reprochez vos bons voeux comme autant de mauvais sorts. Rien ne dément le sentiment qu'il a d'être un intrus. Robinson sur son île, il demanderait encore aux écrevisses de mer : "Est-ce que je dérange ?" Tout cela serait plus risible que dangereux si le Capricorne ne disposait pas quelquefois du pouvoir de nuire à ceux qu'il soupçonne de lui gâcher la vie.

Clairvoyance et perspicacité

 Jeanne d'Arc était Capricorne, née le 6 janvier 1412, ne l'oubliez jamais !

 Car commen expliquer autrement le sens politique, l'esprit d'analyse, l'intelligence de cette petite bergère qui n'avait  pas fréquenté les écoles et qui put néanmoins passer de la garde des brebis à la tête des armées du roi de France ? On a retenu comme exemples de sa perspicacité la reconnaissance du Dauphin qu'elle n'avait jamais vu et les prédictions qu'elle lui fit sur le siège d'Orléans, le sacre de Reims ou le retour à l'obéissance de Paris.

Un amoureux tourmenté

 Le Capricorne ne veut pas séduire et il y parvient. Ce n'est pas qu'il manque de charme, au contraire. D'Humphrey Bogart à Gary Grant, de Marlene Dietrich à Ava Gardner, nombreux sont ceux dont l'élégance, la beauté, la grâce ont envoûté les foules. Non, ce que le Capricoirne refuse, c'est de se grimer, de jouer la comédie auprès de qui l'attire pour s'en concilier les faveurs.

 Il n'a pas la vanité de plaire, mais si on veut l'aimer, c'est tel quel, sans apprêt. La coquetterie l'irrite, le flirt l'ennuie, et inutile de badiner, il n'est pas client. L'amour n'est pas un jeu, il ne sera ni le chat, ni la souris. On peut lui reprocher son manque de fantaisie, d'affabilité, il s'en moque : s'il lui faut rester célibataire, il le restera.

 "Mieux vaut être seul que mal accompagné" dit la sagesse des nations. Il corrige : "Mieux vaut être seul que bien accompagné." Bref, faire couple avec un Capricorne n'est pas une sinécure !

 Il prétend craindre les rivaux, en réalité il les recherche, à l'occasion il les invente. Ce qu'il veut c'est croire que l'être aimé le trompe et ainsi s'en affranchir.

 J'ai connu un Capricorne qui cherchait un prétexte pour se libérer de l'affection, de l'amitié et de l'amour qu'il éprouvait respectivement pour son frère, son ami d'enfance et sa propre maîtresse. Un plan machiavélique germa dans son esprit, comme s'il lui fallait anticiper sur le malheur pour ne pas risquer d'en être un jour la victime. Il persuada son ami de précipiter son frère dans les bras de sa maîtresse et, prenant acte de ces trois trahisons simultanées, perdit d'un seul coup les trois relations auxquelles il tenait le plus.

Le rêve d'une sexualité planifiée

 Un rien peut détourner le Capricorne du sexe. Désireux de contrôler ce qui lui arrive, il se méfie de tout, y compris de ses propres désirs, qu'il voudrait tenir en laisse. La libido l'inquiète par ses débordements ! Par opposition à une sexualité de marché, obéissant aux lois de l'offre et de la demande, il rêve d'une sexualité planifiée. 

 C'est pourquoi les Capricorne mâles apprécient les amours tarifées des ravageuses. Il y a dans le contrat tacite de la prostitution un timing sans faille qui les rassure : 23 heures, préliminaires ; 23 h 05, érection ; 23 h 07, coït ; 23 h 10, fin de la transaction commerciale.

Un ami peu présent

 Le Capricorne est fidèle en amitié mais passif. Il n'éprouve pas le besoin de veiller au grain. Aux autres de s'agiter, s'ils le souhaitent, pour maintenir vivaces les liens qui l'unissent à lui.

 Un ami est un ami, à quoi bon l'asticoter, l'abreuver de confidences au risque de lui tympaniser les oreilles. Il existe, on apprécie sa compagnie lointaine, cela suffit. Un Capricorne de 80 ans disait d'une Vierge qu'il n'avait pas vu depuis la maternelle  : "C'est le meilleur de mes amis _ il n'est jamais là quand je n'ai pas besoin de lui."

Le charme des vendanges tardives

 Prenez un Capricorne alors qu'il a dix ans. On lui en donnerait le double. Retrouvez-le trente ans plus tard, il en vingt de moins. C'est que le Capricorne vient au monde déjà vieux et rajeunit avec l'âge. Il s'inscrit dans le long terme !

 C'est le plus patient, le plus endurant des signes du zodiaque. Le plus prévoyant aussi. Sa mise en route est progressive, sa période de rodage très longue, mais une fois parti il file. Il compense sa lenteur par sa persévérance, d'où son sang-froid, sa fermeté, son assurance.

 C'est un être qui se possède. Le bonheur peut se refuser à lui pendant des siècles, peu importe. Il a en réserve un nombre impressionnant d'années à vivre. C'est ainsi qu'à l'heure ou le Bélier, le Lion ou le Gémeaux songe à la retraite, le Capricorne découvre les rollers, les jeans et la sexualité. il est enfin mûr, pr^t à souscrire aux propos de Paul Léautaud : "Les plaisirs de l'amour n'ont toute leur saveur que dans la maturité."

 Il en va des unions comme des vendanges. Les tardives ont un je ne sais quoi  qui ravit le palais. N'oubliez pas qu'on lit dans un rapport intitulé Démographie et longévité dans la France du troisième millénaire que "91% des centenaires recensés dans notre pays sont Capricorne."

Du travail considéré comme un bienfait

 Le Capricorne est un bûcheur. Qu'on ne lui parle pas de pause ou de récréation. Il faut besogner dur et sans entracte. On doit réussir par soi-même, gravir les échelons un par un, et si on ne parvient à en monter aucun, qu'on trime de plus belle. Nulle surprise à ce que le Capricorne soit conservateur jusqu'à l'entêtement.

 On raconte que Kipling, à peine en terre, dans la tombe qui l'enfermait pour l'éternité, trouva encore la force de crier aux asticots qui lambinaient : "Allez, au boulot, maintenant !" 
S'enrichir avec le temps

 La nature a horreur du vide, le Capricorne du gaspillage. Accoutumé à la frugalité, il vit dans la continence, à peu de goût pour le luxe et se range sans regret sous la bannière de la modération. Du coup, un Capricorne ne s'achète pas, sa sobriété le rend incorruptible. Au final, il n'a pas à se plaindre de son intégrité.

 En ne dépensant pas, il s'enrichit, tranquillement, comme un fromage qui s'affine en cave.

Le Capricorne a-t-il eu une enfance malheureuse

 Que s'est-il réellement passé dans les 1ères années des Capricorne ? A tort ou à raison, ils sont presque tous persuadés d'avoir connu une enfance malheureuse et ne cessent de s'en plaindre. Interrogée, leur famille confirme rarement leurs dires.

 Tout au plus se souvient-elle que le petit Capricorne était prédisposé aux fractures osseuses et aux arthrites dentaires, qu'il souffrait de troubles du métabolisme, de démangeaisons chroniques, d'inflammations de l'estomac et de rhinites fétides, qu'à trois ans il toussait plusieurs heures par jour, qu'à cinq, il fut à moitié dévoré par un chien et que, tombant d'un train, il fût trainé sur la voie jusqu'à la gare suivante, qu'à la maison ses frères le martyrisaient, qu'on le ridiculisait à l'école et qu'il pleurait comme une madeleine dès qu'il n'avait pas mangé quatre jours de suite.

 A Martin Luther King, qui était né un 15 janvier, ses parents ajoutaient : "Et quelquefois, on le traitait de sale nègre."

Et maintenant ?

Lisez en priorité les articles écrits sur les quatre autres signes : votre signe inverse - ses points forts sont vos points faibles et ses points faibles sont vos points forts ; votre signe opposé, c'est à dire celui qui fait face au vôtre sur l'axe du zodiaque et dont le symbolisme lui est complémentaire; et enfin vos deux signes affinitaires, dont la sympathie et la complicité vous seront précieuses.


Capricorne
Signe inverse : le 
Gémeaux

Signe opposé : le Cancer 
Signes affinitaires : le Taureau  et la Vierge   

Partager cet article

Repost 0
Published by Régis IGLESIAS - dans Astrologie

Livre d'or

Première affiche

 

  "MA MAMIE M'A DIT"  

Spectacle nostalgique 

 

"On nous avait promis la magie, promesse tenue : un spectacle plein de féérie de souvenirs où chacun se retrouvait. Une belle énergie. Les résidents ont adoré. Merci." Marie ("La Clairière de Luci" - Bordeaux)
 
"Formidable ! Nous sommes tous remontés dans le temps, nous avons vingt ans, on a ri, on a presque pleuré et surtout on a chanté. Merci." Cathy (Arles)
 
"Un véritable petit chef d'oeuvre" ; "La légion d'honneur pour la créativité" "Un véritable artiste" ; "Après-midi formidable" ; "Absolument parfait" ; "Une rétrospective originale" ; "Un très bon moment d'évasion". Propos recueillis à la résidence Emera d'Angoulême  
 
"Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux... C'était magnifique. Nous avons revu toute notre jeunesse et notre enfance. Et c'est beau de redevenir jeune dans l'ambiance d'autrefois." Aimée et Janine
 
"Les chansons, les réclames et les anecdotes ont transporté les résidents dans leur enfance. Une après-midi de nostalgie mais aussi de chansons et de rires. Merci encore pour ce magnifique spectacle." Sandrine
 
"Spectacle complet, tellement agréable et thérapeutique pour nos personnes âgées, encore félicitations !" Docteur Souque
 
"Un choix extraordinaire de chansons, des moments magiques, des photos magnifiques, vous nous avez mis de la joie dans le coeur. Et retrouver sa jeunesse avec tous ces souvenirs, ça fait plaisir et j'espère que vous reviendrez nous voir." Mme Lorenzi (Juan-Les-Pins)
 
"Pour ma fête, par un pur hasard je me suis retrouvé dans un club de personnes âgées où j'ai pu assister à votre spectacle sur le passé. Cela m'a rappelé mes grands-parents et mes parents et c'était vraiment un moment magique." Josette, La Roque d'Antheron
 
"Bravo bravo bravo Regis, c'est le meilleur spectacle que j'ai vu depuis que je fais le métier d'animatrice." Bénédicte La Salette-Montval (Marseille)
 
"Je n'imaginais pas lorsque je vous ai accordé un rendez-vous que vous enchanteriez pendant 1 h 1/4 les personnes âgées d'une telle façon. Merci pour votre prestation qui a fait revivre les moments publicitaires, évènementiels et musicaux de leurs vies." Michelle, CCAS de Toulouse
 
"Un super voyage dans le temps pour le plus grand plaisir des résidents. Merci à Régis pour cette magie et à bientôt." Brigitte (Lunel)
 
"Enfin un retour à notre "époque". Quel bonheur, que de souvenirs, quelle belle époque ou l'amitié était de mise. Merci pour cette très belle après-midi, on s'est régalé avec ce très très beau spectacle". Danielle (Mirandol)
 
"Super - divinement bien -  tout le monde était enchanté même que M. Benaben a dit : "Vous nous avez donné l'envie de revivre notre vie"." Sylvie (Sainte Barthe)
 
"Un grand merci pour ce bon moment et je crois, je suis sûre, qu'il a été partagé par mon mari." Mme Delbreil
 
"Une féérie de l'instant." Christian
 
"Beaucoup d'émotion dans ce spectacle plein de chaleur et d'humanité." Sylvie
 
"Une soirée inoubliable. Continuez à nous émerveiller et faites un long chemin." Claude
 
"Le meilleur spectacle que j'ai jamais vu. De loin." Tonton Kiko
 
"C'est bien simple, je n'ai plus de Rimmel !" Claudine (seconde femme de Tonton Kiko)
 
"A ma grande surprise, j'ai versé ma larme. Tu as atteint mon coeur. Bravo pour ces sentiments, ces émotions fortes, j'ai eu des frissons par moment." Ta couse Céline
 
"Redge, encore un bon moment passé en ta présence. On était venu plus pour toi que pour le spectacle, mais quelle agréable surprise ! On est fier de toi, continues d'oser, de vivre !" Pascale
 
"J'avais froid, un peu hagard, l'humeur moribonde et puis voilà, il y a toi avec toute ta générosité, l'intérêt, l'affection que tu as toujours su apporter aux autres, à moi aussi et Dieu sait si tu m'as rendu la vie belle depuis qu'on se connaît comme tu as su le faire une fois de plus." Jérôme
 
"Ce spectacle est nul à chier et je pèse mes mots." Gérard
 
memoria.viva@live.fr

Ma Mamie m'a dit...

Madka Regis 3-copie-1

 

COLLECTION "COMEDIE"

Mamie est sur Tweeter

Mamie n'a jamais été Zlatanée !

Mamie doit travailler plus pour gagner plus

Mamie, tu l'aimes ou tu la quittes

"Casse-toi pauvre Régis !"

Papi a été pris pour un Rom

Mamie est sur Facebook

Papi est sur Meetic

Il y a quelqu'un dans le ventre de Mamie

Mamie n'a pas la grippe A

La petite maison close dans la prairie

 

COLLECTION "THRILLER"

Landru a invité Mamie à la campagne...

Sacco et Vanzetti

Mamie a rendez-vous chez le docteur Petiot

La Gestapo française

Hiroshima

 

COLLECTION "SAGA"

Les Windsor

Mamie et les cigares du pharaon

Champollion, l'homme qui fit parler l'Egypte

Mamie à Tombouctou

 

COLLECTION "LES CHOSES DE MAMIE"

Mamie boit dans un verre Duralex

Le cadeau Bonux

Le bol de chocolat chaud

Super Cocotte

Mamie ne mange que des cachous Lajaunie

 

COLLECTION "COUP DE COEUR"

Mamie la gauloise

Mamie roule en DS

Mamie ne rate jamais un apéro

Mamie et le trésor de Rackham le Rouge

 

COLLECTION "DECOUVERTE"

Mamie va au bal

La fête de la Rosière

Mamie au music-hall

Mamie au Salon de l'auto

 

COLLECTION "SUR LA ROUTE DE MAMIE"

Quand Papi rencontre Mamie

Un Papi et une Mamie

Mamie fait de la résistance

Mamie au cimetière

24 heures dans la vie de Mamie

 

COLLECTION "MAMIE EXPLORE LE TEMPS"

Jaurès

Mamie embarque sur le Potemkine

Mamie et les poilus

Auschwitz

 

COLLECTION "FRISSONS"

Le regard de Guynemer

Mr et Mme Blériot

Lindbergh décroche la timbale

Nobile prend des risques

 

COLLECTION "MAMIE EN BALLADE"

Mamie chez les Bretons

Mamie voulait revoir sa Normandie !

La fouace Normande

La campagne, ça vous gagne...

Mamie à la salle des fêtes

Launaguet

La semaine bleue

Le monastère

 

COLLECTION "MAMIE AU TEMPS DES COURTISANES"

Lola Montès

Les lorettes

Mme M.

Napoléon III

Plonplon

La marquise de Païva

Mme de Pompadour

Générique de fin