Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 19:21

Depeche"Naissance d'un prénom,

 

 Avant la naissance de l’enfant, il est d’usage de choisir les prénoms : tout est question de mode.

 Au début du XXe siècle, on sait que les Alfred ont presque tous dépassé la soixantaine ; les Edward et les Edmond sont un peu plus jeunes ; les Alphonse et les Adolphe sont les aînés des des Alfred et les Charles sont octogénaires ! Les Ernest ont presque 50 ans ; les Lucien ont la quarantaine ; les Albert, moins répandus, sont cependant nombreux, tandis que les Arthur, Octave, Amédée, Mathilde et Anaïs ont complètement disparus de la circulation...

 En revanche, d’autres prénoms n’ont pas d’âge : il y a toujours eu en France des Jules... depuis Jules César !

 Ensuite, la mode s’est décidée à ne plus s’exposer au risque d’oublier ce qu’elle avait adoré et d’adorer ce qu’elle avait oublié.

 Elle choisit des prénoms parmi les bons vieux-Saints et Saintes de l’almanach, en s’arrêtant de préférence aux prénoms rustiques : ceux des valets de ferme deviennent les prénoms les plus distingués. Jean devient à la mode, tandis que la noblesse abandonne à la bourgeoisie les Aymery, Gontran, Raymond, Adhémar ou autre Gaston.

 A part les Jean qui pullulent, les Pierre sont innombrables, les Jacques très nombreux mais plus âgés que les Pierre et les Jean. On fouille volontiers le moyen-âge pour lui emprunter les Bernard, les Robert, les Roger, les Mathieu, les Richard, les Antoine.

 Catherine a le vent en poupe ; distingués aussi les Christine, Jacqueline, Suzanne et Thérèse.

 Denise est le plus à la mode ; Jeanne a tellement été donné qu’on l’évite.

 Aline, Marguerite, Geneviève sont des prénoms qui qui ne datent pas et qui se donnent couramment.

 A la mode encore en ce début du XXe siècle, les prénoms composés : beaucoup de petites filles s’appellent Marie-Rose, Marie-Madeleine, Marie-Louise, Marie-Thérèse ou Marie-Antoinette... 

 Après la guerre, les prénoms composés sont encore à la mode avec, sans ordre de préférence : Louise-Victoire, Marie-Victoire, Françoise-Victoire (heureusement qu’on l’a gagné cette guerre, sinon il faut bien reconnaître que Marie-Défaite c’est quand même pas terrible), France-Elisabeth (Allemagne-Elisabeth ?), Marie-Emilie, Marie-Jeanne...

 Le langage des noms est sans équivoque : Il semble dorénavant acquis qu’Henriette est une fille modeste, que Simone est gaie, que Lucienne (Lulu) est très charmante, que Louise est bonne (au sens propre du terme), qu’Hélène est sincère et que Marcelle est aimable. Jeanne est "pleine de grâce". Suzanne est représentée par un lis, Marguerite par une perle. Les Eulalie sont de charmantes causeuses.

 Pour les garçons, la quintessence des qualités est apportée par nos vieux noms gaulois : l’intrépidité, la bravoure se résument dans les Gontran, Dagobert et Théobald ; le bonheur, la richesse dans les Eudes ; la force, la vigeur appartiennent aux Karl, alors que les Robert sont des orateurs remarquables ; les Hugues représentent la fine fleur de l’esprit et de l’intelligence.

 Quant aux Ernest, ils sont sérieux, un peu trop d’ailleurs tandis que les Emile sont doux, les Edouard sont la droiture même, tandis que les Louis, Victor et Gérard ont une nature guerrière.

 Louis incarne la douceur, Léon la fidélité, Emile le bonheur, Henri la modestie et qu’avec Charles ce sera l’amour profond tandis qu’avec Paul ce sera plutôt l’amour passionné.

 En 1926, en choisissant le prénom on officialise aussi le surnom. En effet, la liste des prénoms à la mode stipule le sympathique surnom dont on affublera le bébé tout au long de sa vie, jugez plutôt : Yvonne devient Votnette ; pour Simone, c'est Monette ; Micheline est détourné en Linette, pour Marguerite, la nuit et le jour, c'est Maggy, Louise est rebaptisé affectueusement Loulo, Gilberte devient la Guite, d'Antoinette à Toinette il n'y a qu'un pas ; plus surprenant, Elisabeth devient Betsy et Edouard... Ned ! Pour Eric, c'est Ric ; Etienne devient Tino ou Thiénot ; Louis... Ludo, Robert... Bob et Joseph... José.

 

Pas de diminutif pour Hélène. Avec le temps et les années passant, tout le monde l'appelait Madka.

Partager cet article

Repost 0
Published by Régis IGLESIAS - dans Ma Mamie m'a dit

Livre d'or

Première affiche

 

  "MA MAMIE M'A DIT"  

Spectacle nostalgique 

 

"On nous avait promis la magie, promesse tenue : un spectacle plein de féérie de souvenirs où chacun se retrouvait. Une belle énergie. Les résidents ont adoré. Merci." Marie ("La Clairière de Luci" - Bordeaux)
 
"Formidable ! Nous sommes tous remontés dans le temps, nous avons vingt ans, on a ri, on a presque pleuré et surtout on a chanté. Merci." Cathy (Arles)
 
"Un véritable petit chef d'oeuvre" ; "La légion d'honneur pour la créativité" "Un véritable artiste" ; "Après-midi formidable" ; "Absolument parfait" ; "Une rétrospective originale" ; "Un très bon moment d'évasion". Propos recueillis à la résidence Emera d'Angoulême  
 
"Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux... C'était magnifique. Nous avons revu toute notre jeunesse et notre enfance. Et c'est beau de redevenir jeune dans l'ambiance d'autrefois." Aimée et Janine
 
"Les chansons, les réclames et les anecdotes ont transporté les résidents dans leur enfance. Une après-midi de nostalgie mais aussi de chansons et de rires. Merci encore pour ce magnifique spectacle." Sandrine
 
"Spectacle complet, tellement agréable et thérapeutique pour nos personnes âgées, encore félicitations !" Docteur Souque
 
"Un choix extraordinaire de chansons, des moments magiques, des photos magnifiques, vous nous avez mis de la joie dans le coeur. Et retrouver sa jeunesse avec tous ces souvenirs, ça fait plaisir et j'espère que vous reviendrez nous voir." Mme Lorenzi (Juan-Les-Pins)
 
"Pour ma fête, par un pur hasard je me suis retrouvé dans un club de personnes âgées où j'ai pu assister à votre spectacle sur le passé. Cela m'a rappelé mes grands-parents et mes parents et c'était vraiment un moment magique." Josette, La Roque d'Antheron
 
"Bravo bravo bravo Regis, c'est le meilleur spectacle que j'ai vu depuis que je fais le métier d'animatrice." Bénédicte La Salette-Montval (Marseille)
 
"Je n'imaginais pas lorsque je vous ai accordé un rendez-vous que vous enchanteriez pendant 1 h 1/4 les personnes âgées d'une telle façon. Merci pour votre prestation qui a fait revivre les moments publicitaires, évènementiels et musicaux de leurs vies." Michelle, CCAS de Toulouse
 
"Un super voyage dans le temps pour le plus grand plaisir des résidents. Merci à Régis pour cette magie et à bientôt." Brigitte (Lunel)
 
"Enfin un retour à notre "époque". Quel bonheur, que de souvenirs, quelle belle époque ou l'amitié était de mise. Merci pour cette très belle après-midi, on s'est régalé avec ce très très beau spectacle". Danielle (Mirandol)
 
"Super - divinement bien -  tout le monde était enchanté même que M. Benaben a dit : "Vous nous avez donné l'envie de revivre notre vie"." Sylvie (Sainte Barthe)
 
"Un grand merci pour ce bon moment et je crois, je suis sûre, qu'il a été partagé par mon mari." Mme Delbreil
 
"Une féérie de l'instant." Christian
 
"Beaucoup d'émotion dans ce spectacle plein de chaleur et d'humanité." Sylvie
 
"Une soirée inoubliable. Continuez à nous émerveiller et faites un long chemin." Claude
 
"Le meilleur spectacle que j'ai jamais vu. De loin." Tonton Kiko
 
"C'est bien simple, je n'ai plus de Rimmel !" Claudine (seconde femme de Tonton Kiko)
 
"A ma grande surprise, j'ai versé ma larme. Tu as atteint mon coeur. Bravo pour ces sentiments, ces émotions fortes, j'ai eu des frissons par moment." Ta couse Céline
 
"Redge, encore un bon moment passé en ta présence. On était venu plus pour toi que pour le spectacle, mais quelle agréable surprise ! On est fier de toi, continues d'oser, de vivre !" Pascale
 
"J'avais froid, un peu hagard, l'humeur moribonde et puis voilà, il y a toi avec toute ta générosité, l'intérêt, l'affection que tu as toujours su apporter aux autres, à moi aussi et Dieu sait si tu m'as rendu la vie belle depuis qu'on se connaît comme tu as su le faire une fois de plus." Jérôme
 
"Ce spectacle est nul à chier et je pèse mes mots." Gérard
 
memoria.viva@live.fr

Ma Mamie m'a dit...

Madka Regis 3-copie-1

 

COLLECTION "COMEDIE"

Mamie est sur Tweeter

Mamie n'a jamais été Zlatanée !

Mamie doit travailler plus pour gagner plus

Mamie, tu l'aimes ou tu la quittes

"Casse-toi pauvre Régis !"

Papi a été pris pour un Rom

Mamie est sur Facebook

Papi est sur Meetic

Il y a quelqu'un dans le ventre de Mamie

Mamie n'a pas la grippe A

La petite maison close dans la prairie

 

COLLECTION "THRILLER"

Landru a invité Mamie à la campagne...

Sacco et Vanzetti

Mamie a rendez-vous chez le docteur Petiot

La Gestapo française

Hiroshima

 

COLLECTION "SAGA"

Les Windsor

Mamie et les cigares du pharaon

Champollion, l'homme qui fit parler l'Egypte

Mamie à Tombouctou

 

COLLECTION "LES CHOSES DE MAMIE"

Mamie boit dans un verre Duralex

Le cadeau Bonux

Le bol de chocolat chaud

Super Cocotte

Mamie ne mange que des cachous Lajaunie

 

COLLECTION "COUP DE COEUR"

Mamie la gauloise

Mamie roule en DS

Mamie ne rate jamais un apéro

Mamie et le trésor de Rackham le Rouge

 

COLLECTION "DECOUVERTE"

Mamie va au bal

La fête de la Rosière

Mamie au music-hall

Mamie au Salon de l'auto

 

COLLECTION "SUR LA ROUTE DE MAMIE"

Quand Papi rencontre Mamie

Un Papi et une Mamie

Mamie fait de la résistance

Mamie au cimetière

24 heures dans la vie de Mamie

 

COLLECTION "MAMIE EXPLORE LE TEMPS"

Jaurès

Mamie embarque sur le Potemkine

Mamie et les poilus

Auschwitz

 

COLLECTION "FRISSONS"

Le regard de Guynemer

Mr et Mme Blériot

Lindbergh décroche la timbale

Nobile prend des risques

 

COLLECTION "MAMIE EN BALLADE"

Mamie chez les Bretons

Mamie voulait revoir sa Normandie !

La fouace Normande

La campagne, ça vous gagne...

Mamie à la salle des fêtes

Launaguet

La semaine bleue

Le monastère

 

COLLECTION "MAMIE AU TEMPS DES COURTISANES"

Lola Montès

Les lorettes

Mme M.

Napoléon III

Plonplon

La marquise de Païva

Mme de Pompadour

Générique de fin