Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 22:26

mlkj.jpg"L'école.

 

 Au début des années 1960, les écoles mixtes sont rares. Filles et garçons vivent dans deux mondes séparés et s'observent à la fois timidement et avec curiosité. Le port de la blouse est obligatoire. Peinture, sport et matières d'éveil entrent au programme. Alors que la leçon quotidienne de morale est supprimée. 

 Filles et garçons restent séparés jusqu'au lycée, dans les écoles privées comme dans les écoles publiques. De nombreuses écoles publiques deviendront mixtes dans les années 60, et plus particulièrement après les évènements de mai 68. De même, les activités sont codifiées selon les sexes. Aux hommes, le travail, la conduite de l'autorité familiale. Aux femmes, les travaux domestiques et la gestion des enfants.

 

 A l'école, les jeunes filles apprennent à devenir de parfaites petites ménagères. Parmi les compétences qu'on attend d'elles, les jeunes filles doivent être expertes en couture et en tricot.

 La machine à coudre est un cadeaux de mariage de choix. 

 Les cahiers d'écolière de Mamie sont des modèles du genre qui pourraient laisser rêveurs certains parents d'aujourd'hui. L'écriture est soignée, la calligraphie délie les lettres en arrondis quasiment parfaits. Les dessins et frises sont exécutés avec soin. Mamie a d'ailleurs reçu beaucoup de bons points pour récompenser son application. 

  Utilisés par des générations d'écoliers, les buvards accompagnent les progrès scolaires. Lorsqu'on écrit à la plume, ils sont indispensables pour limiter les pâtés et taches d'encre qui viendraient ternir l'éclat des cahiers. Ils deviennent de vrais supports publicitaires : tous les secteurs de l'industrie et du commerce l'utilisent pour leur promotion. Les buvards font même la promotion du stylo à bille... qui les rendra bientôt totalement inutiles. 

 

 Dans les années 50, de petits films à images fixes sont montrés aux élèves des écoles. Ils permettent de promouvoir auprès des enfants des messages de tous ordres : ils informent sur les dangers de la route, participent aux campagnes sur l'hygiène, rappellent les règles de morale... Des images sponsorisées par des marques qui véhiculent également des messages publicitaires... 

 Lorsque les élèves sont tous punis, ils doivent garder les mains sur la tête quelques minutes... Sitôt fait, sitôt oublié.

 

 Comme dit Mamie : "Les enfants n'ont ni passé ni avenir et, ce qui ne nous arrive guère, ils jouissent du présent." 

 A l'école, on apprend aussi aux enfants les mouvements de la natation... dans les cours de récréation, à sec ! Comme les piscines où ils pourraient s'ébattre font défaut, les enfants répètent inlassablement les mouvements en l'absence d'eau. 

 En classe, le tablier est de rigueur et sa couleur est imposée par l'école : gris, bleu ou rose. Les enfants apprennent à écrire avec un porte-plume qu'ils trempent dans un encrier à encre bleue. La pause scolaire de la semaine est le jeudi. Afin de mieux équilibrer le travail scolaire, elle sera déplacée au mercredi en 1972. Mamie a passé le certificat d'étude avant de quitter le collège pour la vie professionnelle. L'examen, qui comprend des épreuves dans toutes les matières, marque un véritable passage dans la vie des adolescents. 

 

 L'année scolaire s'achève par la remise des prix. Un grand moment d'émotion auquel écoliers et les parents se préparent avec plaisir. Les prix sont légions afin de récompenser tous les enfants : prix d'excellence, de poésie, de lecture, de mathématiques, d'orthographe, de rédaction, de camaraderie... Les enfants repartent chez eux avec plusieurs livres sous le bras. Les plus jeunes reçoivent des billets de satisfaction ou des images. 

 Et la distri... On a sorti chaises et bancs de classe et on les a mis en rang sous les platanes, comme pour un spectacle. Et c’est bien une sorte de spectacle, la distribution des prix. Pour une fois, enfants et parents (il y a plus de mères que de pères, ces derniers étant au travail) sont réunis. Les premiers ont du mal à cacher leur impatience. Pour les cancres, c’est vraiment la journée de trop. De toute manière, ils repartiront les mains libres. En face, entouré du principal, de professeurs et d’un membre des "corps constitués", le surveillant générale grène les prix de chaque classe.

 

 D’abord par matières ("Prix de géographie, Hélène Suarez"), puis pour l’ensemble ("Prix d’excellence Hélène Suarez". Remplie de fierté, la maman de ma Mamie - mon arrière grand-mère -, la regarde se diriger vers l’estrade, où on lui remet une pille de livres enveloppée d’un ruban. La sélection correspond souvent plus à l’idée que le donateur anonyme se fait de l’élève qu’aux propres goûts de celui-ci.

 Mais une bonne élève n’est-il pas supposé s’intéresser à tout ? Bons ou mauvais, quand se termine la cérémonie, tous s’égaillent vers la sortie. les vacances, enfin !

 Fini les tableaux noirs et les craies de couleur, fini les pupitres tailladés au canif et maculés d’encre violette, fini le crissement laborieux de la plume Sergent-Major sur le cahier quadrillé, fini les "piquets" ou les "colles", fini les compositions trimestrielles, fini tout ça ! 

 Ma Mamie m'a dit qu'à l'école elle raflait tous les prix. Je crois qu'elle était un peu faillotte sur les bords.

 

 

Collection "Mamie est sortie"

Au cimetière - Mamie à Plougastel -  Mamie part en vacances - Mamie à la foire aux bestiaux - Mamie à la fête de la Rosière - Le bal du 14 juillet - Au camping - Mamie au camping - Au Tour de France - Mamie au Salon de l'auto -  Mamie part en colo - Mamie à la poste - Mamie va à l'école - Mamie pique-nique ! 

Partager cet article

Repost 0
Published by Régis IGLESIAS - dans Ma Mamie m'a dit

Livre d'or

Première affiche

 

  "MA MAMIE M'A DIT"  

Spectacle nostalgique 

 

"On nous avait promis la magie, promesse tenue : un spectacle plein de féérie de souvenirs où chacun se retrouvait. Une belle énergie. Les résidents ont adoré. Merci." Marie ("La Clairière de Luci" - Bordeaux)
 
"Formidable ! Nous sommes tous remontés dans le temps, nous avons vingt ans, on a ri, on a presque pleuré et surtout on a chanté. Merci." Cathy (Arles)
 
"Un véritable petit chef d'oeuvre" ; "La légion d'honneur pour la créativité" "Un véritable artiste" ; "Après-midi formidable" ; "Absolument parfait" ; "Une rétrospective originale" ; "Un très bon moment d'évasion". Propos recueillis à la résidence Emera d'Angoulême  
 
"Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux... C'était magnifique. Nous avons revu toute notre jeunesse et notre enfance. Et c'est beau de redevenir jeune dans l'ambiance d'autrefois." Aimée et Janine
 
"Les chansons, les réclames et les anecdotes ont transporté les résidents dans leur enfance. Une après-midi de nostalgie mais aussi de chansons et de rires. Merci encore pour ce magnifique spectacle." Sandrine
 
"Spectacle complet, tellement agréable et thérapeutique pour nos personnes âgées, encore félicitations !" Docteur Souque
 
"Un choix extraordinaire de chansons, des moments magiques, des photos magnifiques, vous nous avez mis de la joie dans le coeur. Et retrouver sa jeunesse avec tous ces souvenirs, ça fait plaisir et j'espère que vous reviendrez nous voir." Mme Lorenzi (Juan-Les-Pins)
 
"Pour ma fête, par un pur hasard je me suis retrouvé dans un club de personnes âgées où j'ai pu assister à votre spectacle sur le passé. Cela m'a rappelé mes grands-parents et mes parents et c'était vraiment un moment magique." Josette, La Roque d'Antheron
 
"Bravo bravo bravo Regis, c'est le meilleur spectacle que j'ai vu depuis que je fais le métier d'animatrice." Bénédicte La Salette-Montval (Marseille)
 
"Je n'imaginais pas lorsque je vous ai accordé un rendez-vous que vous enchanteriez pendant 1 h 1/4 les personnes âgées d'une telle façon. Merci pour votre prestation qui a fait revivre les moments publicitaires, évènementiels et musicaux de leurs vies." Michelle, CCAS de Toulouse
 
"Un super voyage dans le temps pour le plus grand plaisir des résidents. Merci à Régis pour cette magie et à bientôt." Brigitte (Lunel)
 
"Enfin un retour à notre "époque". Quel bonheur, que de souvenirs, quelle belle époque ou l'amitié était de mise. Merci pour cette très belle après-midi, on s'est régalé avec ce très très beau spectacle". Danielle (Mirandol)
 
"Super - divinement bien -  tout le monde était enchanté même que M. Benaben a dit : "Vous nous avez donné l'envie de revivre notre vie"." Sylvie (Sainte Barthe)
 
"Un grand merci pour ce bon moment et je crois, je suis sûre, qu'il a été partagé par mon mari." Mme Delbreil
 
"Une féérie de l'instant." Christian
 
"Beaucoup d'émotion dans ce spectacle plein de chaleur et d'humanité." Sylvie
 
"Une soirée inoubliable. Continuez à nous émerveiller et faites un long chemin." Claude
 
"Le meilleur spectacle que j'ai jamais vu. De loin." Tonton Kiko
 
"C'est bien simple, je n'ai plus de Rimmel !" Claudine (seconde femme de Tonton Kiko)
 
"A ma grande surprise, j'ai versé ma larme. Tu as atteint mon coeur. Bravo pour ces sentiments, ces émotions fortes, j'ai eu des frissons par moment." Ta couse Céline
 
"Redge, encore un bon moment passé en ta présence. On était venu plus pour toi que pour le spectacle, mais quelle agréable surprise ! On est fier de toi, continues d'oser, de vivre !" Pascale
 
"J'avais froid, un peu hagard, l'humeur moribonde et puis voilà, il y a toi avec toute ta générosité, l'intérêt, l'affection que tu as toujours su apporter aux autres, à moi aussi et Dieu sait si tu m'as rendu la vie belle depuis qu'on se connaît comme tu as su le faire une fois de plus." Jérôme
 
"Ce spectacle est nul à chier et je pèse mes mots." Gérard
 
memoria.viva@live.fr

Ma Mamie m'a dit...

Madka Regis 3-copie-1

 

COLLECTION "COMEDIE"

Mamie est sur Tweeter

Mamie n'a jamais été Zlatanée !

Mamie doit travailler plus pour gagner plus

Mamie, tu l'aimes ou tu la quittes

"Casse-toi pauvre Régis !"

Papi a été pris pour un Rom

Mamie est sur Facebook

Papi est sur Meetic

Il y a quelqu'un dans le ventre de Mamie

Mamie n'a pas la grippe A

La petite maison close dans la prairie

 

COLLECTION "THRILLER"

Landru a invité Mamie à la campagne...

Sacco et Vanzetti

Mamie a rendez-vous chez le docteur Petiot

La Gestapo française

Hiroshima

 

COLLECTION "SAGA"

Les Windsor

Mamie et les cigares du pharaon

Champollion, l'homme qui fit parler l'Egypte

Mamie à Tombouctou

 

COLLECTION "LES CHOSES DE MAMIE"

Mamie boit dans un verre Duralex

Le cadeau Bonux

Le bol de chocolat chaud

Super Cocotte

Mamie ne mange que des cachous Lajaunie

 

COLLECTION "COUP DE COEUR"

Mamie la gauloise

Mamie roule en DS

Mamie ne rate jamais un apéro

Mamie et le trésor de Rackham le Rouge

 

COLLECTION "DECOUVERTE"

Mamie va au bal

La fête de la Rosière

Mamie au music-hall

Mamie au Salon de l'auto

 

COLLECTION "SUR LA ROUTE DE MAMIE"

Quand Papi rencontre Mamie

Un Papi et une Mamie

Mamie fait de la résistance

Mamie au cimetière

24 heures dans la vie de Mamie

 

COLLECTION "MAMIE EXPLORE LE TEMPS"

Jaurès

Mamie embarque sur le Potemkine

Mamie et les poilus

Auschwitz

 

COLLECTION "FRISSONS"

Le regard de Guynemer

Mr et Mme Blériot

Lindbergh décroche la timbale

Nobile prend des risques

 

COLLECTION "MAMIE EN BALLADE"

Mamie chez les Bretons

Mamie voulait revoir sa Normandie !

La fouace Normande

La campagne, ça vous gagne...

Mamie à la salle des fêtes

Launaguet

La semaine bleue

Le monastère

 

COLLECTION "MAMIE AU TEMPS DES COURTISANES"

Lola Montès

Les lorettes

Mme M.

Napoléon III

Plonplon

La marquise de Païva

Mme de Pompadour

Générique de fin