Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 20:55
Mamie à Tourcoing

Tourcoing est une bourgade charmante située à trois jours de Carmaux (en passant par la Lorraine avec des sabots).

 

C'est ici - à cet endroit très précis - qu'on s'est retrouvé pour un spectacle nostalgique - en plein air, comme à la Belle Epoque - en compagnie de Mme Viola et de ses amis.

Qui est Mme Viola ?

 

Disons-le tout net, Mme Viola (Marise, appellons-là par son prénom) est une mamie qui adore danser le tango, la valse, la danse du tapis et la java.

Du coup, pendant le spectacle, on a fait une pause - une entracte - afin de laisser la place à Giovanni et son orchestre pour une interprétation remarquée et remarquable de La Java des couleurs.

Magnéto Mamie :

Repost 0
Published by Régis IGLESIAS - dans Le Tour de Gaule
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 21:14
Mamie à Saint-Avold

8Saint-Avold est une bourgade très charmante située très loin de Carmaux.

 

C'est ici - à cet endroit très précis - qu'on s'est retrouvé pour voyager dans le temps en compagnie de Mlle Alquier et de ses amis.

Qui est Mlle Alquier ?

 

 Alors disons-le tout net, Mlle Alquier (Louisette, appelons-la par son prénom) est une Mamie très charmante qui cherche l'amour. On l'écoute religieusement :

 

"Je ne regrette pas d'être célibataire, avoua-t-elle, le dos tourné, avec tout de même un peu de regret dans la voix. J'ai rencontré un homme qui avait déjà divorcé deux fois. Le seul bon mari que j'ai connu, c'était mon père. Il n'avait pas vingt ans quand il a épousé ma mère et leur mariage a duré plus de soixante ans sans un seul cri.

 

 Après un court silence, elle ajouta cette phrase terrible :

"Moi, je veux trouver un mari mais ce n'est pas facile. Dans le coin, le choix est limité et on est obligé de prospecter jusqu'à Strasbourg, voire même jusqu'à Wittenheim !

 

 Evidemment, quand on habite une bâtisse isolée au milieud es champs de maîs, il faut aller plus loin pour trouver chaussure à son pied. Je voulus en savoir plus.

- C'est vrai que vous passez des annonces ?

- Oh non ! répondit-elle, je ne fais que lire les propositions. Malheureusement, mes expériences n'ont jamais été concluantes.

Je me souvenais de ce que l'animatrice m'avait raconté à son sujet. deux ou trois tentatives qui s'étaient soldées par des échecs.

Une rencontre avec un ancien gendarme veuf depuis deux mois seulement et qui l'avait fait marcher au sifflet dès la première entrevue, puis un autre contact plus précis avec un chauffeur de taxi qui lui fit pousser son bahut tombé en panne dès la première balade.

 

"Jusqu'à présent, je n'ai connu que des hommes égoïstes. remarquez, je ne me fais pas d'illusions. A mon âge, on ne peut pas demander la lune (soupir).

 Un tout petit croissant me suffirait mais, après ceux que j'ai pu goûter, j'ai bien peur que els autres ne soient tous rassis (re-soupir).

Tenez, dit-elle en prenant le journal pour me montrer une annonce soulignée, j'ai relevé celle-ci :

"Homme, 75 ans. Belle retraite. Possédant voiture. Désire rencontrer femme 70 ans maximum pour sorties et plus si affinités."

J'ai répondu en demandant une photo.

- Et alors ?

- Il m'a envoyé la photo de sa voiture !

J'ai voulu connaître la suite.

- Qu'est-ce que c'était comme marque ?

- Ben... on voyait pas très bien et vous savez, moi, les voitures... Non, ce que je voudrais, c'est surtout trouver un brave homme à qui tenir la main et pouvoir lui parler peut-être pas d'amour mais d'affection. je ne demande pas beaucoup à mon âge mais, à deux, l'hiver est moins froid quand on peut unir les chaleurs.

C'est joliment dit.

 

Passons et revenons à nos chansons.

 A la fin de la représentation, Louisette est venu nous voir et nous a dit cette phrase lapidaire que je ne peux que murmurer :

- L'amour est plus doux que le miel, puisqu'il procure encore un grand plaisir par le seul souvenir du bonheur goûté. *

 

* Une citation de Lamairesse (pour les connaisseurs)

Repost 0
Published by Régis IGLESIAS - dans Le Tour de Gaule
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 02:30
Mamie à Grasse

Grasse est une bourgade charmante située à sept heures de Carmaux (en bagnole).

C'est ici - à cet endroit très précis - qu'on s'est retrouvé pour un voyage dans le temps en compagnie de Mme Dutka et de ses amis.

Qui est Mme Dutka ?

 

 Mme Dutka est une Mamie charmante qui a deux enfants. Un garçon qu'elle adore et une fille qu'elle déteste.

Problème : il n'y a que sa fille qui vient la voir à la maison de retraite.

Pire : quand on annonce à Mme Dutka l'arrivée imminente de sa fille, elle répond invariablement :

 

"Encore, elle va m'user jusqu'au bout celle-là."

 

 Renseignement pris : Mme Dutka rêvait toute petite d'un petit garçon. Une bonne chose de faite quand elle est allée au bal de Saint-Jean (là où elle a rencontrée son amant) l'année de vingt ans.

 La suite ? Une grossesse sans complication avant que la sage-femme du quartier lui annonce - à haute et intelligible voix - : 

 

"C'est un garçon Mme Dutka, un dur, un vrai, un tatoué !"* 

 Le bonheur. 

 Un bonheur de courte durée puisque - l'année d'après -, Mme Dutka retourne au bal avec - cette fois-ci - la ferme attention de se tenir à carreau parce que comme elle dit très justement :

 

"Un enfant, ça va. Deux enfants... Bonjour les dégats."

 Là, las, deux pas de danse, un petit tour pour se coucher dans le foin** - avec le soleil pour témoin - et le ballon qui arrive dans la foulée avec - par dessus le marché - le terrible présentiment que ce sera une fille.

 La tuile.

Et le début des emmerdes, en somme. On écoute Mme Dutka religieusement :

 

"Dès le début, j'ai su que j'avais fait une grosse connerie, que ma vie était foutue, mais en ce temps- là, l'avortement n'était pas encore légalisé (soupir).

Il fallait aller en Belgique, j'avais pas d'argent. J'ai du faire avec (re-soupir).

 Pas le choix."

 

 La fin ? Une vie gâchée avec cette pisseuse qui n'en faisait qu'à sa tête et au diable les varices.

 C'est peut-être pour ça qu'elle nous a dit - en partant et après avoir vu du coin de l'oeil que sa conne de fille l'attendait au fond de la salle - cette phrase lapidaire que je fais que citer :

- La vie est une tartine de merde. 

 

* Une chanson de Fernandel (pour les amateurs)

** Une ritournelle de Pills et Tabet (pour les connaisseurs)

Repost 0
Published by Régis IGLESIAS - dans Le Tour de Gaule
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 02:22
Mamie à Brest

Brest est une bourgade très charmante située à huit heures de Carmaux (en roulant avec des pneus neiges).

C'est ici - à cet endroit très précis - qu'on s'est retrouvé pour un voyage dans le temps dans une résidence très dynamique.

 

 Les Mamies y font de la gymnastique, on y pratique des jeux de société, on s'y échange des recettes de cuisine et on s'y adonne surtout aux papotages devant le thé de cinq heures.

Comme dans les salons de coiffure, les dames entre elles ne se privent pas de confidences et se dévoilent souvent des secrets d'alcôve à faire rougir un colonel d'artillerie.

 

J'en veux pour preuve les confidences du jardinier de l'établissement qui m'a raconté des anecdotes assez acroustillantes.

 

"Vous voyez, celle-là, m'a-t-il dit en me montrant une petite boulotte qui venait de sortir du club, elle s'est tapé le plombier de la maison, un jeune gars qui n'a pas trente ans !

 

 Evidemment, J'ai regardé plus en détail la gourgandine qui s'approchait de nous. Une robe moulante faisait ressortir des rondeurs confortables qui bougeaient de façon dissipée, une coiffure blonde comme on en voit dans les spots de la télé et un décolleté qui rappelait les balcons des immeubles en front de mer.

Quand elle passa devant nous, force est de constater que l'envers valait l'endroit. Une ceinture fortement serrée la faisait ressembler à un huit sur pattes.

 

"Elle va sans doute retrouver son plombier, me dit le jardinier tandis qu'elle s'éloignait.

- Ah, bon ? C'est sérieux, alors ?

- Si on veut, elle lui a fait quitter le boulot le lendemain du détartrage et maintenant il vit chez elle.

- Il ne travaille plus, alors ? ai-je demandé.

Le jardinier s'appuya sur son râteau avec du regret dans la voix. Jugez par vous même :

- Je voudrais bien avoir le même job. Il lui sert de chauffeur entre deux dépannages physiques, mais on la connait, ça va pas durer longtemps. Elle en a usé des jeunes gars pas trop regardant sur la forme et qui ont surtout besoin de fonds. Depuis dix ans qu'elle est là, je lui ai connu un électricien, un peintre en bâtiment, un menuisier et j'en passe.

Evidemment.

 

Et bien, croyez-le ou pas, c'est cette même dame qui a dit à la fin du spectacle, cette phrase lapidaire que je ne fais que citer :

- Les amours sont devenues de si courte durée qu'on ne peut plus aimer que le souvenir. *

 

* Une citation de Robert Sabatier (pour les amateurs)

Repost 0
Published by Régis IGLESIAS - dans Le Tour de Gaule
10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 01:14
Mamie à Cogolin

Cogolin est une ville charmante située à cinq heures de Carmaux (en roulant peinard).

C'est ici - à cet endroit très précis - qu'on s'est retrouvé pour revisiter nos souvenirs en compagnie de Mme Barelli et de ses amis.

 

Qui est Mme Barelli ?

Alors - disons-le tout net -, Mme Barelli est une Mamie très bavarde.

Une pie.

 Pour situer, sitôt le Bonjour de courtoisie qu'on a adressé à Mme Barelli, on a pas pu en placer une.

La ville d'abord : Le centre-ville de Cogolin, les lieux branchés, les bonnes adresses, les conseils utiles et j'en passe évidemment.

 Mais aussi les pipes de Cogolin (taillées dans la bruyère du massif des Maures), ses fleurs, sa manufacture de tapis, sans oublier Emmanuelle Béart qui a grandi dans le coin et Mme Barelli donc et les jolis souvenirs de sa vie.

 Ses souvenirs ?

Ses voyages (classe de neige en 1924, voyage scolaire en Angleterre en 37, voyage de noces au Sénégal en 42), ses amours (Dédé, Jeannot, Guitou, Bébert), ses enfants (Marie, Lucienne, Jean-Pierre, Bernard, Georges, Alain, Geneviève, Jacques, j'en oublie évidemment).

 Bref, Mme Barrelli (Bernadette, appelons-la par son prénom) a vu du pays comme dit ma Mamie et n'a pas dormi les jambes croisées...

Comme dit Mamie, aussi.

 

C'est peut-être pour cela que Bernadette ("Nénette") nous à dit - en partant ! - cette phrase lapidaire que je ne fais que citer :

- Un homme, c'est un rendez-vous de souvenirs.

Repost 0
Published by Régis IGLESIAS - dans Le Tour de Gaule
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 09:06
Autant en emporte le vent
Repost 0
Published by Régis IGLESIAS - dans Mamie fait son cinéma
29 mai 2015 5 29 /05 /mai /2015 18:09
Mamie à Bergerac

Bergerac est une bourgade très charmante située à trois heures de Carmaux (en roulant bien).

 

C'est ici - à cet endroit très précis - qu'o a vu grandir Pascal Chanteur, Juliette Grécot, Pascal Obispo, Kendji, Alexandre Delpérier et d'autres, tant d'autres.

 

C'est aussi ici qu'on s'est retrouvé pour un voyage dans le temps en compagnie des patients et des visiteurs.

 

De ce voyage, il reste des mots écrits à la main qu'on lit religieusement :

 

"Magnifique, merveilleux, nostalgie du temps... C'était, c'était oh oh je trouve le spectacle merveilleux. Ginette D.

Très bien monté ce spectacle. Cela nous rappelle notre vie, cela touche notre époque évidemment... Félicitation M. D

Félicitation, merci, en espérant vous revoir chez nous. Nathalie

Des larmes me sont montées... Tant de souvenirs merci merci de toutes ces émotions... Yvonne

Super, agréable, formidable, souvenirs du bon vieux temps, je me suis régalée. 

Quel plaisir. Merci pour cette histoire de qualité."

Repost 0
Published by Régis IGLESIAS - dans Le Tour de Gaule
28 mai 2015 4 28 /05 /mai /2015 20:51
Liqueur Cointreau

"Recommandation de Mamie : "Si vous n'avez plus de Pastaga pour faire démarrer la bagnole. Verser un verre de Cointreau dans le réservoir.Ca démarre au quart de tour et on peut rentrer à la maison."

Et ça marche !!! !

Ouf ! Applaudissons.

Repost 0
Published by Régis IGLESIAS - dans Les réclames de Mamie
27 mai 2015 3 27 /05 /mai /2015 12:30

eglise.jpg"Le pays du "mango-fango"

 

 Saint-Didier est une bourgade charmante située à quatre heures et des brouettes de Carmaux (avec des pelles, des sceaux et des râteaux).

 C'est ici - à cet endroit très précis - qu'on a passé l'après-midi avec les résidents et M. Jean.

 

 Qui est M. Jean ?

 Un homme qui supporte - depuis tout petit - l'Olympique de Marseille et qui n'a toujours pas digéré la main de Vata en demi-finale de coupe d'Europe qui a privé son club de coeur du titre en 1990. 

 Depuis, il rumine. Seul. 

 Comme un con.

 

 Est-il utile de préciser qu'à cause de cette fichu main - et peut-être aussi parce qu'il a eu le malheur de  jeter dans la foulée la télé par la fenêtre -, sa femme l'a quitté pour son beau-frère ?

 Un supporter du PSG, par dessus le marché.

 

 Vous rajoutez là-dessus son licenciement - qu'il juge toujours abusif - pour avoir cogné sans y aller de mains mortes un collègue d'origine portugaise qui lui certifiait qu'il n'y avait pas main et le compte est bon.

 

 Mais revenons à nos moutons, pendant le spectacle, M. Jean a encore ruminé. Pire : il a maronné. Cela ne l'a pas empêché de lâcher - en partant ! - cette phrase lapidaire cette phrase lapidaire que je ne peux que citer :

 - La vie n'est qu'une longue perte de ce qu'on aime. 

Repost 0
Published by Régis IGLESIAS - dans Le Tour de Gaule
15 mai 2015 5 15 /05 /mai /2015 22:28
Repost 0
Published by Régis IGLESIAS - dans Livre d'or

Livre d'or

Première affiche

 

  "MA MAMIE M'A DIT"  

Spectacle nostalgique 

 

"On nous avait promis la magie, promesse tenue : un spectacle plein de féérie de souvenirs où chacun se retrouvait. Une belle énergie. Les résidents ont adoré. Merci." Marie ("La Clairière de Luci" - Bordeaux)
 
"Formidable ! Nous sommes tous remontés dans le temps, nous avons vingt ans, on a ri, on a presque pleuré et surtout on a chanté. Merci." Cathy (Arles)
 
"Un véritable petit chef d'oeuvre" ; "La légion d'honneur pour la créativité" "Un véritable artiste" ; "Après-midi formidable" ; "Absolument parfait" ; "Une rétrospective originale" ; "Un très bon moment d'évasion". Propos recueillis à la résidence Emera d'Angoulême  
 
"Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux... C'était magnifique. Nous avons revu toute notre jeunesse et notre enfance. Et c'est beau de redevenir jeune dans l'ambiance d'autrefois." Aimée et Janine
 
"Les chansons, les réclames et les anecdotes ont transporté les résidents dans leur enfance. Une après-midi de nostalgie mais aussi de chansons et de rires. Merci encore pour ce magnifique spectacle." Sandrine
 
"Spectacle complet, tellement agréable et thérapeutique pour nos personnes âgées, encore félicitations !" Docteur Souque
 
"Un choix extraordinaire de chansons, des moments magiques, des photos magnifiques, vous nous avez mis de la joie dans le coeur. Et retrouver sa jeunesse avec tous ces souvenirs, ça fait plaisir et j'espère que vous reviendrez nous voir." Mme Lorenzi (Juan-Les-Pins)
 
"Pour ma fête, par un pur hasard je me suis retrouvé dans un club de personnes âgées où j'ai pu assister à votre spectacle sur le passé. Cela m'a rappelé mes grands-parents et mes parents et c'était vraiment un moment magique." Josette, La Roque d'Antheron
 
"Bravo bravo bravo Regis, c'est le meilleur spectacle que j'ai vu depuis que je fais le métier d'animatrice." Bénédicte La Salette-Montval (Marseille)
 
"Je n'imaginais pas lorsque je vous ai accordé un rendez-vous que vous enchanteriez pendant 1 h 1/4 les personnes âgées d'une telle façon. Merci pour votre prestation qui a fait revivre les moments publicitaires, évènementiels et musicaux de leurs vies." Michelle, CCAS de Toulouse
 
"Un super voyage dans le temps pour le plus grand plaisir des résidents. Merci à Régis pour cette magie et à bientôt." Brigitte (Lunel)
 
"Enfin un retour à notre "époque". Quel bonheur, que de souvenirs, quelle belle époque ou l'amitié était de mise. Merci pour cette très belle après-midi, on s'est régalé avec ce très très beau spectacle". Danielle (Mirandol)
 
"Super - divinement bien -  tout le monde était enchanté même que M. Benaben a dit : "Vous nous avez donné l'envie de revivre notre vie"." Sylvie (Sainte Barthe)
 
"Un grand merci pour ce bon moment et je crois, je suis sûre, qu'il a été partagé par mon mari." Mme Delbreil
 
"Une féérie de l'instant." Christian
 
"Beaucoup d'émotion dans ce spectacle plein de chaleur et d'humanité." Sylvie
 
"Une soirée inoubliable. Continuez à nous émerveiller et faites un long chemin." Claude
 
"Le meilleur spectacle que j'ai jamais vu. De loin." Tonton Kiko
 
"C'est bien simple, je n'ai plus de Rimmel !" Claudine (seconde femme de Tonton Kiko)
 
"A ma grande surprise, j'ai versé ma larme. Tu as atteint mon coeur. Bravo pour ces sentiments, ces émotions fortes, j'ai eu des frissons par moment." Ta couse Céline
 
"Redge, encore un bon moment passé en ta présence. On était venu plus pour toi que pour le spectacle, mais quelle agréable surprise ! On est fier de toi, continues d'oser, de vivre !" Pascale
 
"J'avais froid, un peu hagard, l'humeur moribonde et puis voilà, il y a toi avec toute ta générosité, l'intérêt, l'affection que tu as toujours su apporter aux autres, à moi aussi et Dieu sait si tu m'as rendu la vie belle depuis qu'on se connaît comme tu as su le faire une fois de plus." Jérôme
 
"Ce spectacle est nul à chier et je pèse mes mots." Gérard
 
memoria.viva@live.fr

Ma Mamie m'a dit...

Madka Regis 3-copie-1

 

COLLECTION "COMEDIE"

Mamie est sur Tweeter

Mamie n'a jamais été Zlatanée !

Mamie doit travailler plus pour gagner plus

Mamie, tu l'aimes ou tu la quittes

"Casse-toi pauvre Régis !"

Papi a été pris pour un Rom

Mamie est sur Facebook

Papi est sur Meetic

Il y a quelqu'un dans le ventre de Mamie

Mamie n'a pas la grippe A

La petite maison close dans la prairie

 

COLLECTION "THRILLER"

Landru a invité Mamie à la campagne...

Sacco et Vanzetti

Mamie a rendez-vous chez le docteur Petiot

La Gestapo française

Hiroshima

 

COLLECTION "SAGA"

Les Windsor

Mamie et les cigares du pharaon

Champollion, l'homme qui fit parler l'Egypte

Mamie à Tombouctou

 

COLLECTION "LES CHOSES DE MAMIE"

Mamie boit dans un verre Duralex

Le cadeau Bonux

Le bol de chocolat chaud

Super Cocotte

Mamie ne mange que des cachous Lajaunie

 

COLLECTION "COUP DE COEUR"

Mamie la gauloise

Mamie roule en DS

Mamie ne rate jamais un apéro

Mamie et le trésor de Rackham le Rouge

 

COLLECTION "DECOUVERTE"

Mamie va au bal

La fête de la Rosière

Mamie au music-hall

Mamie au Salon de l'auto

 

COLLECTION "SUR LA ROUTE DE MAMIE"

Quand Papi rencontre Mamie

Un Papi et une Mamie

Mamie fait de la résistance

Mamie au cimetière

24 heures dans la vie de Mamie

 

COLLECTION "MAMIE EXPLORE LE TEMPS"

Jaurès

Mamie embarque sur le Potemkine

Mamie et les poilus

Auschwitz

 

COLLECTION "FRISSONS"

Le regard de Guynemer

Mr et Mme Blériot

Lindbergh décroche la timbale

Nobile prend des risques

 

COLLECTION "MAMIE EN BALLADE"

Mamie chez les Bretons

Mamie voulait revoir sa Normandie !

La fouace Normande

La campagne, ça vous gagne...

Mamie à la salle des fêtes

Launaguet

La semaine bleue

Le monastère

 

COLLECTION "MAMIE AU TEMPS DES COURTISANES"

Lola Montès

Les lorettes

Mme M.

Napoléon III

Plonplon

La marquise de Païva

Mme de Pompadour

Générique de fin