Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 14:16

cafe.jpeg"48.


Pendant près de 60 ans, les cantines de la France entière ont vu des enfants s’adonner à un étrange manège : plonger leur nez dans leur verre et l’observer avec des yeux pétillants. "Quel âges as-tu ?". "J’en ai vingt-cinq. Et toi ?". "Trente-cinq."


Sur le fond du récipient, le chiffre a occupé des générations d’enfants à l’heure du repas, entre les carottes râpées, le hachis parmentier et le steak-purées. On pouvait vieillir de dix ans du jour au lendemain, et rajeunir tout autant ! Bien souvent, celui qui avait le plus petit numéro était de corvée de pain ou d’eau...


Avant d’aller plus loin, brisons douloureusement un mythe... Le chiffre fétiche au fond du verre Duralex n’était pas destiné à distraire les enfants ! C’était un simple numéro, celui du moule dans lequel avait été fabriqué le verre... Il existait 48 moules. Avoir 80 ans dans le marc Duralex était donc impossible. Ouf !


Mais s’il fallait retenir qu’un seul chiffre, ce serait plutôt le 46. Cette année-là, au sortir de la deuxième guerre mondiale, l’entreprise Saint-Gobain cherche à fabriquer des vitres de voiture particulièrement résistantes. Elle élabore un verre trempé et pressé qui donne à l’époque une transparence et une qualité visuelle jamais obtenues jusqu’alors. En outre la résistance aux chocs est deux fois et demi plus importante que celle d’un verre classique. Les ingénieurs flairent alors un marché prometteur dans le secteur de la vaisselle.


Le verre Duralex sort donc en 1946 des usines de La Chapelle-Saint-Mesnin, près d’Orléans. Il est légèrement ventru, avec un numéro sur le fond et une ligne gravée pile en son milieu. Cette rayure concentrique servait d’ailleurs à Mamie comme marque de dosage dans les recettes.


Un objet culte vient de naître, qui deviendra, toujours d’après Mamie "la tour Eiffel de la table".


Son nom, Duralex, est une allusion à une citation latine : Dura lex sed lex (la loi est dure mais c’est la loi). le verre est en effet réputé incassable. Les économes de toutes les écoles passent commande, sachant que les dégats seront limités et que les utilisateurs ne risqueront pas de se couper.


A l’époque, la publicité incite même à l’éprouver : "Pour Duralex, quatre essais incroyables : utilisez-le comme un marteau, laissez-le tomber, tapez dessus, faites-le passer de la glace à l’eau bouillante". Le succès est fulgurant et traverse même les frontières.


Dans les années 70, il s’en vend dans 130 pays par millions d’exemplaires ! Un riche américain, amoureux de cet objet usuel, se fait même fondre un verre Duralex en or massif. Solides et bon marché, des cousins Duralex font alors leur apparition : assiettes, plats, tasses, carafes et autres saladiers en verre trempé... Ils feront les beaux jours des centres aérés, hôpitaux et écoles de la France entière.

 

Pourtant, le verre Duralex entame son déclin au début des années 80. Faut-il chercher dans sa nature même la clef de sa mévente ? Trop résistant, il n’a pas besoin d’être remplacé. En 2005, Sinan Solmaz, un homme d’affaire turc, fait l’acquisition de Duralex. Ce grossiste en vaisselle croit au potentiel identitaire de la marque : "Duralex est un grand nom en Turquie, en Inde, en Espagne, partout dans le monde. Il existe même une photo de Ben Laden avec un verre Duralex à la main !"

 

Ma Mamie l’ignorait !

 

 

Collection "Les choses de Mamie"

Mamie boit dans un verre Duralex - Mamie porte le n°5 - Le bol de chocolat chaud - Le cadeau Bonux - Les pantoufles - Les pâtes alphabet - Le vélosolex - La "bleue" - Le Bikini - L'accordéon - Super Cocotte -  Mamie roule en DS - Le béret béarnais - Le savon de Marseille - Les cachous Lajaunie - Le couteau Opinel 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Régis IGLESIAS - dans Les choses de Mamie

Livre d'or

Première affiche

 

  "MA MAMIE M'A DIT"  

Spectacle nostalgique 

 

"On nous avait promis la magie, promesse tenue : un spectacle plein de féérie de souvenirs où chacun se retrouvait. Une belle énergie. Les résidents ont adoré. Merci." Marie ("La Clairière de Luci" - Bordeaux)
 
"Formidable ! Nous sommes tous remontés dans le temps, nous avons vingt ans, on a ri, on a presque pleuré et surtout on a chanté. Merci." Cathy (Arles)
 
"Un véritable petit chef d'oeuvre" ; "La légion d'honneur pour la créativité" "Un véritable artiste" ; "Après-midi formidable" ; "Absolument parfait" ; "Une rétrospective originale" ; "Un très bon moment d'évasion". Propos recueillis à la résidence Emera d'Angoulême  
 
"Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux... C'était magnifique. Nous avons revu toute notre jeunesse et notre enfance. Et c'est beau de redevenir jeune dans l'ambiance d'autrefois." Aimée et Janine
 
"Les chansons, les réclames et les anecdotes ont transporté les résidents dans leur enfance. Une après-midi de nostalgie mais aussi de chansons et de rires. Merci encore pour ce magnifique spectacle." Sandrine
 
"Spectacle complet, tellement agréable et thérapeutique pour nos personnes âgées, encore félicitations !" Docteur Souque
 
"Un choix extraordinaire de chansons, des moments magiques, des photos magnifiques, vous nous avez mis de la joie dans le coeur. Et retrouver sa jeunesse avec tous ces souvenirs, ça fait plaisir et j'espère que vous reviendrez nous voir." Mme Lorenzi (Juan-Les-Pins)
 
"Pour ma fête, par un pur hasard je me suis retrouvé dans un club de personnes âgées où j'ai pu assister à votre spectacle sur le passé. Cela m'a rappelé mes grands-parents et mes parents et c'était vraiment un moment magique." Josette, La Roque d'Antheron
 
"Bravo bravo bravo Regis, c'est le meilleur spectacle que j'ai vu depuis que je fais le métier d'animatrice." Bénédicte La Salette-Montval (Marseille)
 
"Je n'imaginais pas lorsque je vous ai accordé un rendez-vous que vous enchanteriez pendant 1 h 1/4 les personnes âgées d'une telle façon. Merci pour votre prestation qui a fait revivre les moments publicitaires, évènementiels et musicaux de leurs vies." Michelle, CCAS de Toulouse
 
"Un super voyage dans le temps pour le plus grand plaisir des résidents. Merci à Régis pour cette magie et à bientôt." Brigitte (Lunel)
 
"Enfin un retour à notre "époque". Quel bonheur, que de souvenirs, quelle belle époque ou l'amitié était de mise. Merci pour cette très belle après-midi, on s'est régalé avec ce très très beau spectacle". Danielle (Mirandol)
 
"Super - divinement bien -  tout le monde était enchanté même que M. Benaben a dit : "Vous nous avez donné l'envie de revivre notre vie"." Sylvie (Sainte Barthe)
 
"Un grand merci pour ce bon moment et je crois, je suis sûre, qu'il a été partagé par mon mari." Mme Delbreil
 
"Une féérie de l'instant." Christian
 
"Beaucoup d'émotion dans ce spectacle plein de chaleur et d'humanité." Sylvie
 
"Une soirée inoubliable. Continuez à nous émerveiller et faites un long chemin." Claude
 
"Le meilleur spectacle que j'ai jamais vu. De loin." Tonton Kiko
 
"C'est bien simple, je n'ai plus de Rimmel !" Claudine (seconde femme de Tonton Kiko)
 
"A ma grande surprise, j'ai versé ma larme. Tu as atteint mon coeur. Bravo pour ces sentiments, ces émotions fortes, j'ai eu des frissons par moment." Ta couse Céline
 
"Redge, encore un bon moment passé en ta présence. On était venu plus pour toi que pour le spectacle, mais quelle agréable surprise ! On est fier de toi, continues d'oser, de vivre !" Pascale
 
"J'avais froid, un peu hagard, l'humeur moribonde et puis voilà, il y a toi avec toute ta générosité, l'intérêt, l'affection que tu as toujours su apporter aux autres, à moi aussi et Dieu sait si tu m'as rendu la vie belle depuis qu'on se connaît comme tu as su le faire une fois de plus." Jérôme
 
"Ce spectacle est nul à chier et je pèse mes mots." Gérard
 
memoria.viva@live.fr

Ma Mamie m'a dit...

Madka Regis 3-copie-1

 

COLLECTION "COMEDIE"

Mamie est sur Tweeter

Mamie n'a jamais été Zlatanée !

Mamie doit travailler plus pour gagner plus

Mamie, tu l'aimes ou tu la quittes

"Casse-toi pauvre Régis !"

Papi a été pris pour un Rom

Mamie est sur Facebook

Papi est sur Meetic

Il y a quelqu'un dans le ventre de Mamie

Mamie n'a pas la grippe A

La petite maison close dans la prairie

 

COLLECTION "THRILLER"

Landru a invité Mamie à la campagne...

Sacco et Vanzetti

Mamie a rendez-vous chez le docteur Petiot

La Gestapo française

Hiroshima

 

COLLECTION "SAGA"

Les Windsor

Mamie et les cigares du pharaon

Champollion, l'homme qui fit parler l'Egypte

Mamie à Tombouctou

 

COLLECTION "LES CHOSES DE MAMIE"

Mamie boit dans un verre Duralex

Le cadeau Bonux

Le bol de chocolat chaud

Super Cocotte

Mamie ne mange que des cachous Lajaunie

 

COLLECTION "COUP DE COEUR"

Mamie la gauloise

Mamie roule en DS

Mamie ne rate jamais un apéro

Mamie et le trésor de Rackham le Rouge

 

COLLECTION "DECOUVERTE"

Mamie va au bal

La fête de la Rosière

Mamie au music-hall

Mamie au Salon de l'auto

 

COLLECTION "SUR LA ROUTE DE MAMIE"

Quand Papi rencontre Mamie

Un Papi et une Mamie

Mamie fait de la résistance

Mamie au cimetière

24 heures dans la vie de Mamie

 

COLLECTION "MAMIE EXPLORE LE TEMPS"

Jaurès

Mamie embarque sur le Potemkine

Mamie et les poilus

Auschwitz

 

COLLECTION "FRISSONS"

Le regard de Guynemer

Mr et Mme Blériot

Lindbergh décroche la timbale

Nobile prend des risques

 

COLLECTION "MAMIE EN BALLADE"

Mamie chez les Bretons

Mamie voulait revoir sa Normandie !

La fouace Normande

La campagne, ça vous gagne...

Mamie à la salle des fêtes

Launaguet

La semaine bleue

Le monastère

 

COLLECTION "MAMIE AU TEMPS DES COURTISANES"

Lola Montès

Les lorettes

Mme M.

Napoléon III

Plonplon

La marquise de Païva

Mme de Pompadour

Générique de fin