Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 17:05

café"La fête de la Rosière.

 

 Le soir dans les campagnes, garçons et filles parcourent très souvent plusieurs kilomètres pour se retrouver aux veillées qui se poursuivent au hasard des bottes de foin ou de paille, dans les granges et les étables. 

 Garçons et filles se retrouvent chaque jour dans la campagne, le dimanche à la sortie de la messe ou des vêpres, au bal ou le soir à la veillée. Un vieux dicton dit : "jeunes galants dans les veillées sont comme le renard avec les poules"...

 

 Les jours de marché ou de foire aux bestiaux donnent l’occasion de rencontre et d’amusement. Bien des accordailles et des relations en vue du mariage s’y nouent. Dans la Loire, les jeunes filles à marier s’y rendent par groupe de deux ou trois, habillées de couleurs vives. Elles y dévisagent les jeunes gens, leur font des avances en les taquinant. La foire de Niort est la plus renommée : dès l’âge de quinze ans, les jeunes filles "à marier" accompagnent leurs mères  pour y être présentées sur le marché du mariage. On ne dit pas qu’une fille à dix-sept ans, on dit qu’elle a "quinze ans et deux foires !"

 

 Le lundi de pâques à Challans, en Vendée, se tient une véritable foire aux célibataires assez surprenante... Le long du trottoir de la rue principale, dos au mur des maisons, les filles en âge de se marier s’offrent à la vue des jeunes gens, qui par trois ou quatre, les observent et choisissent comme ils le feraient pour un boeuf ou un cheval ! Vers 16 heures, tout est fini...

 En 1906, on raconte que plus de 1500 jeunes y sont venus par trains complets pour "maraîchiner"  ensemble. Lorsqu’on s’est plu, on mange, on boit, on danse, on échange des baisers passionnés jusque tard dans la nuit, puis le jeune homme accompagne la demoiselle chez ses parents. Une pratique qui permet à la jeune fille "l’essai de plusieurs galants". Les "laissées-pour compte" viendront peut-être retenter leur chance le dimanche suivant...

 

 Dans les Landes, les jeunes gens qui se plaisent se serrent la main en signe d’accord, puis se promènent enlacés, main gauche dans main gauche, main droite dans main droite, passés dans le dos. Des pratiques qui éveillent néanmoins quelques réticences dans l’opinion villageoise : ces fréquentations mettent en danger l’honneur des jeunes filles et suscitent l’hostilité des autorités ecclésiastiques et civiles. "Mieux vaut bonne renommée que ceinture dorée", dit un proverbe.

 

 Pour mettre à l’honneur la Vertu, dans l’Oise, les Deux-Sèvres, le lot-et-Garonne et la Gironde, un jury de notables civils et religieux, aidé de commères bien informées, s’arrange pour récompenser chaque année, avec beaucoup d’éclats, une jeune fille, souvent de condition très modeste, mais très appréciée de tous pour ses qualités familiales et surtout pour sa grande réputation de Vertu.

 Cette jeune fille la plus vertueuse reçoit le titre de Rosière en même temps qu’elle reçoit à l’église, au cours d’une cérémonie religieuse fastueuse, une couronne de roses blanches, symbole de la pureté, attribut de la vertu féminine, figuration de la Vierge.  Cette fête - remise au goût du jour par Napoléon 1er - se déroule chaque année au mois de juin, elle récompense dans les villages une jeune fille nécessiteuse, vertueuse et méritante. 

 

 Célébrées pendant toute une journée au cours de festivités mi-laïques mi-religieuses, les Rosières reçoivent une dot communale... et une robe de mariée. Dans une ambiance bon enfant, les plus jeunes approchent la Rosière avec des yeux émerveillés. Vêtue de sa robe de mariée, cette jeune fille qu'ils connaissent souvent s'est soudainement métamorphosée en une femme-fée. Heureuse d'avoir été choisie, elle se prête de bonne grâce aux festivités de la journée, n'hésitant pas à jouer aux boules. Le soir, reine du bal de la Rosière, elle accordera une danse à chacun.

 Dans d’autres bourgades, on met dans l’urne électorale une quantité de bulletins blancs égale au nombre de jeunes filles "sérieuses" mais sur l’un d’entre eux, on ajoute : "Dieu l’a choisie". Devant monsieur le Maire, elles plongent leur blanche main droite dans l’urne : "la gente citoyenne qui ramène le bulletin écrit est proclamée Rosière, sans jalousie, ni animosité puisque Dieu l’a choisie..."

 

 A la fin de la messe, pendant que les cloches sonnent à toute volée, derrière le garde-champêtre et son tambour, la rosière rougissante traverse le village au bras de monsieur le Maire, suivi de la rosière de l’année précédente au bras de l’adjoint... Parfois la couronne de roses est accompagnée d’un bijou mais plus souvent d’une somme d’argent ou d’un livret de Caisse d’épargne... "Des communes dotaient d’une somme considérable une jeune fille vertueuse pour l’unir à un ancien combattant de bonne conduite." Si les rosières avaient toujours la vertu de Dieu, elles avaient parfois, hélas, la beauté du diable...

  La tradition s'est largement perdue mais quelques villages fêtent encore leurs Rosières. Quoi qu'il en soit, ma Mamie détestait la fête de la Rosière.

 

 C'était pas son truc.

 

 

Collection "Mamie est sortie"

Au cimetière - Mamie à Plougastel -  Mamie part en vacances - Mamie à la foire aux bestiaux - Mamie à la fête de la Rosière - Le bal du 14 juillet - Au camping - Mamie au camping - Au Tour de France - Mamie au Salon de l'auto -  Mamie part en colo - Mamie à la poste - Mamie va à l'école - Mamie pique-nique ! 

Partager cet article

Repost 0
Published by Régis IGLESIAS - dans Ma Mamie m'a dit

Livre d'or

Première affiche

 

  "MA MAMIE M'A DIT"  

Spectacle nostalgique 

 

"On nous avait promis la magie, promesse tenue : un spectacle plein de féérie de souvenirs où chacun se retrouvait. Une belle énergie. Les résidents ont adoré. Merci." Marie ("La Clairière de Luci" - Bordeaux)
 
"Formidable ! Nous sommes tous remontés dans le temps, nous avons vingt ans, on a ri, on a presque pleuré et surtout on a chanté. Merci." Cathy (Arles)
 
"Un véritable petit chef d'oeuvre" ; "La légion d'honneur pour la créativité" "Un véritable artiste" ; "Après-midi formidable" ; "Absolument parfait" ; "Une rétrospective originale" ; "Un très bon moment d'évasion". Propos recueillis à la résidence Emera d'Angoulême  
 
"Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux... C'était magnifique. Nous avons revu toute notre jeunesse et notre enfance. Et c'est beau de redevenir jeune dans l'ambiance d'autrefois." Aimée et Janine
 
"Les chansons, les réclames et les anecdotes ont transporté les résidents dans leur enfance. Une après-midi de nostalgie mais aussi de chansons et de rires. Merci encore pour ce magnifique spectacle." Sandrine
 
"Spectacle complet, tellement agréable et thérapeutique pour nos personnes âgées, encore félicitations !" Docteur Souque
 
"Un choix extraordinaire de chansons, des moments magiques, des photos magnifiques, vous nous avez mis de la joie dans le coeur. Et retrouver sa jeunesse avec tous ces souvenirs, ça fait plaisir et j'espère que vous reviendrez nous voir." Mme Lorenzi (Juan-Les-Pins)
 
"Pour ma fête, par un pur hasard je me suis retrouvé dans un club de personnes âgées où j'ai pu assister à votre spectacle sur le passé. Cela m'a rappelé mes grands-parents et mes parents et c'était vraiment un moment magique." Josette, La Roque d'Antheron
 
"Bravo bravo bravo Regis, c'est le meilleur spectacle que j'ai vu depuis que je fais le métier d'animatrice." Bénédicte La Salette-Montval (Marseille)
 
"Je n'imaginais pas lorsque je vous ai accordé un rendez-vous que vous enchanteriez pendant 1 h 1/4 les personnes âgées d'une telle façon. Merci pour votre prestation qui a fait revivre les moments publicitaires, évènementiels et musicaux de leurs vies." Michelle, CCAS de Toulouse
 
"Un super voyage dans le temps pour le plus grand plaisir des résidents. Merci à Régis pour cette magie et à bientôt." Brigitte (Lunel)
 
"Enfin un retour à notre "époque". Quel bonheur, que de souvenirs, quelle belle époque ou l'amitié était de mise. Merci pour cette très belle après-midi, on s'est régalé avec ce très très beau spectacle". Danielle (Mirandol)
 
"Super - divinement bien -  tout le monde était enchanté même que M. Benaben a dit : "Vous nous avez donné l'envie de revivre notre vie"." Sylvie (Sainte Barthe)
 
"Un grand merci pour ce bon moment et je crois, je suis sûre, qu'il a été partagé par mon mari." Mme Delbreil
 
"Une féérie de l'instant." Christian
 
"Beaucoup d'émotion dans ce spectacle plein de chaleur et d'humanité." Sylvie
 
"Une soirée inoubliable. Continuez à nous émerveiller et faites un long chemin." Claude
 
"Le meilleur spectacle que j'ai jamais vu. De loin." Tonton Kiko
 
"C'est bien simple, je n'ai plus de Rimmel !" Claudine (seconde femme de Tonton Kiko)
 
"A ma grande surprise, j'ai versé ma larme. Tu as atteint mon coeur. Bravo pour ces sentiments, ces émotions fortes, j'ai eu des frissons par moment." Ta couse Céline
 
"Redge, encore un bon moment passé en ta présence. On était venu plus pour toi que pour le spectacle, mais quelle agréable surprise ! On est fier de toi, continues d'oser, de vivre !" Pascale
 
"J'avais froid, un peu hagard, l'humeur moribonde et puis voilà, il y a toi avec toute ta générosité, l'intérêt, l'affection que tu as toujours su apporter aux autres, à moi aussi et Dieu sait si tu m'as rendu la vie belle depuis qu'on se connaît comme tu as su le faire une fois de plus." Jérôme
 
"Ce spectacle est nul à chier et je pèse mes mots." Gérard
 
memoria.viva@live.fr

Ma Mamie m'a dit...

Madka Regis 3-copie-1

 

COLLECTION "COMEDIE"

Mamie est sur Tweeter

Mamie n'a jamais été Zlatanée !

Mamie doit travailler plus pour gagner plus

Mamie, tu l'aimes ou tu la quittes

"Casse-toi pauvre Régis !"

Papi a été pris pour un Rom

Mamie est sur Facebook

Papi est sur Meetic

Il y a quelqu'un dans le ventre de Mamie

Mamie n'a pas la grippe A

La petite maison close dans la prairie

 

COLLECTION "THRILLER"

Landru a invité Mamie à la campagne...

Sacco et Vanzetti

Mamie a rendez-vous chez le docteur Petiot

La Gestapo française

Hiroshima

 

COLLECTION "SAGA"

Les Windsor

Mamie et les cigares du pharaon

Champollion, l'homme qui fit parler l'Egypte

Mamie à Tombouctou

 

COLLECTION "LES CHOSES DE MAMIE"

Mamie boit dans un verre Duralex

Le cadeau Bonux

Le bol de chocolat chaud

Super Cocotte

Mamie ne mange que des cachous Lajaunie

 

COLLECTION "COUP DE COEUR"

Mamie la gauloise

Mamie roule en DS

Mamie ne rate jamais un apéro

Mamie et le trésor de Rackham le Rouge

 

COLLECTION "DECOUVERTE"

Mamie va au bal

La fête de la Rosière

Mamie au music-hall

Mamie au Salon de l'auto

 

COLLECTION "SUR LA ROUTE DE MAMIE"

Quand Papi rencontre Mamie

Un Papi et une Mamie

Mamie fait de la résistance

Mamie au cimetière

24 heures dans la vie de Mamie

 

COLLECTION "MAMIE EXPLORE LE TEMPS"

Jaurès

Mamie embarque sur le Potemkine

Mamie et les poilus

Auschwitz

 

COLLECTION "FRISSONS"

Le regard de Guynemer

Mr et Mme Blériot

Lindbergh décroche la timbale

Nobile prend des risques

 

COLLECTION "MAMIE EN BALLADE"

Mamie chez les Bretons

Mamie voulait revoir sa Normandie !

La fouace Normande

La campagne, ça vous gagne...

Mamie à la salle des fêtes

Launaguet

La semaine bleue

Le monastère

 

COLLECTION "MAMIE AU TEMPS DES COURTISANES"

Lola Montès

Les lorettes

Mme M.

Napoléon III

Plonplon

La marquise de Païva

Mme de Pompadour

Générique de fin